Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/10/2012

Cécile Jarsaillon

Cécile Jarsaillon,broderie sur photo, fils et aiguilles,art singulier,art modesteLes fils et les aiguilles ont déjà leur place ici, avec Fanny Viollet ou Caroline Dahyot. Cécile Jarsaillon vient les rejoindre aujourd'hui avec une partie de son travail que j'ai beaucoup aimé, et qui mélange broderie et imagerie populaire (images Panini, cartes à jouer érotiques, photos de famille…).

Active dans divers projets musicaux et de théâtre de rue depuis les années 90, elle aborde les arts plastiques en autodidacte en 2000 et c'est tant mieux pour nous.

Son blog nous montre presque tout son travail, constitué de séries utilisant broderie, peinture (très belle série I love Fassbinder) et… taxidermie !

 

 

Cécile Jarsaillon,broderie sur photo, fils et aiguilles,art singulier,art modeste

13 footballeurs en vignettes paninis grandeur nature (4cms/5). Série Les Panini mexicains

Cécile Jarsaillon,broderie sur photo, fils et aiguilles,art singulier,art modeste

Cécile Jarsaillon,broderie sur photo, fils et aiguilles,art singulier,art modeste

Broderies sur cartes à jouer à caractère zoophile des années 1970.

Cécile Jarsaillon,broderie sur photo, fils et aiguilles,art singulier,art modeste

Pour garder ses dents blanches, série Les Laines. Broderie sur photo de la vie quotidienne.

Cécile Jarsaillon,broderie sur photo, fils et aiguilles,art singulier,art modeste

La femme inanimée et L'enfant et les produits, série Les Fils. Broderie sur photos de manuel de secourisme.

Cécile Jarsaillon,broderie sur photo, fils et aiguilles,art singulier,art modeste

Le Petit déjeuner Broderie sur photo de la vie quotidienne.

Commentaires

Heureux comme un âne !

Écrit par : salix9506 | 29/10/2012

A ces brodeuses peut s'ajouter un brodeur, plus rare, vu dans le dernier n° de la revue "Hey", Raymond Materson, américain, ancien taulard pour vol, de quoi se payer ses doses de drogue, s'est mis à la broderie en prison avec les fils de ses chaussettes en pensant à sa grand-mère, très grande brodeuse. Ses œuvres sont de petites dimensions et très "détaillées" (500 points de broderie au cm2).
La broderie l'a "sauvé", il continue et est maintenant conseiller dans un centre de soins de réinsertion pour drogués.
On peut également voir son travail sur la toile.

Écrit par : gilles manero | 30/10/2012

j'aime beaucoup ce travail, merci Laurent

Écrit par : dahyot | 04/12/2012

Les commentaires sont fermés.