Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/07/2011

Alex Steinweiss et Cie

alex steinweiss, graphisme, disques vinyls, pochettesAlex Steinweiss est mort le 17 juillet dernier, et c’est bien dommage. Les Éditions Tashen lui avaient consacré un magnifique coffret (hélas pas dans mes prix) dont on peut feuilleter 100 pages ici. Depuis il est accessible toujours chez Tashen dans des collections plus abordables.

C’est lui qui chez Columbia proposa d’abandonner la pochette Craft au nom de la Compagnie pour une pochette illustrée. Ce qui n’était que du Marketing rejoint directement le domaine de la création, et les producteurs de CD aujourd’hui savent bien que c’est l’objet qui fait la différence.

 

 

Alex Steinweiss photographié pour "Downbeat" magazine dans son studio, 1947. (c) William P. Gottlieb; jazzphotos.com

alex steinweiss, graphisme, disques vinyls, pochettes

alex steinweiss, graphisme, disques vinyls, pochettes

 alex steinweiss, graphisme, disques vinyls, pochettes

alex steinweiss, graphisme, disques vinyls, pochettes

alex steinweiss, graphisme, disques vinyls, pochettes

alex steinweiss, graphisme, disques vinyls, pochettes

Autant de pochettes que de typographies

 

graphisme, typographie, ales Steinweiss

  graphisme, typographie, ales Steinweiss 

graphisme, disques vinyls, pochettes de disqueIl existe pas mal de livres, anglophones pour les plus anciens, consacrés au graphisme des pochettes de disque. J’ai trouvé chez mon soldeur ceux édités il y a seulement 2 ans chez les Éditions Ereme, Comics Vinyls, Éros Vinyls, Progressive Rock Vinyls, Rock Vinyls et Chanson Française en Vinyls. il ne serait pas étonnant que d’autres soldeurs les proposent.

Ils sont bien sûr largement illustrés (+ de 400 pochettes pour chaque sujet), chaque graphiste, photographe ou maquettiste y est crédité, les auteurs (Christian Marmonnier, Dominique Dupuis, Bernard Marcadé…) mettent en mots ce qui devient une petite histoire de la musique.

 

 

graphisme, disques vinyls, pochettes de disque

graphisme, disques vinyls, pochettes de disque

Guy Peelhaert pour l'album Diamond Dogs de David Bowiegraphisme, disques vinyls, pochettes de disque

Joost Scwartze pour l'album aA trip of new beat de The Rousersgraphisme, disques vinyls, pochettes de disque

 Serge Clerc pour l'album More, more, more de Carmelgraphisme, disques vinyls, pochettes de disque

Daniel Clowes pour l'album The smoke of hell de The Super Suckers

Mais les pochettes peuvent-être également l'œuvre d'anonymes. Pour preuve ces deux 45 tours trouvés il y a peu en brocante et dont les pochettes ont été faites sur papier fort, à l'encre et à la gouache. Je n'ai pas trouvé sur le net les pochettes originales de Illinois Jacquet et The Roy Eldridge, mais peut-être pourrez vous m'aider a faire la comparaison.

graphisme, disques vinyls, pochettes de disque, art populaire

graphisme, disques vinyls, pochettes de disque, art populaire 

19/07/2011

Usage de faux

tampographe Sardon, tampon, graphiste, imagerie, art singulierÀ la date du 11 juin 2011, Le Tampographe Sardon annonce la sortie extrêmement limitée (8 exemplaires) d’un nouveau coffret Usage de faux. Ce coffret permet au faussaire de réaliser ses propres Gaston Chaissac.

Le tampographe c’est Vincent Sardon et il m’énerve parce qu’il fait tout bien. Et il me plaît parce qu'il s’énerve.

Son blog (Le Tampographe Sardon) est un assez bon baromètre de ses humeurs, ses envies et ses désespérances. En plus on peut y voir tout son travail et en acheter si le désir s’en fait sentir.

Quelques exemples par l’image qui nous amèneront, j'en suis certain, à autre chose.

 

 

 

tampographe Sardon, tampon, graphiste, imagerie, art singulier

tampographe Sardon, tampon, graphiste, imagerie, art singulier

tampographe Sardon, tampon, graphiste, imagerie, art singulier

Le coffret Numéro 1 de ses Usage de faux était dédié à Dubuffet

tampographe Sardon, tampon, graphiste, imagerie, art singulier

tampographe Sardon, tampon, graphiste, imagerie, art singulier 

Annoncé à l'automne à l'Association un album de bons points qui donnent envie d'être sage.tampographe Sardon, tampon, graphiste, imagerie, art singulier

tampographe Sardon, tampon, graphiste, imagerie, art singulier 

  Sardon se fout de la gueule d'Artaud et d'autres bêtes à plumes dans son petit recueil
Nénéref que l'on trouve chez l'éditeur égo comme x pour 3 € 

tampographe Sardon, tampon, graphiste, imagerie, art singulier, neneref

tampographe Sardon, tampon, graphiste, imagerie, art singulier, tintin

À savoir si c'est Dupont ou Dupond qui est en dessous ?

C'est ce tampon Hergéen, qui fait le lien avec une suite de cartes postales ou Tintin est parodié, détourné, piraté, graffité…

Un Brand New Cadillac de 34 secondes de Pascal Comelade, issu du tintinesque Album Danses et chants de Syldavie peut en faciliter la vision.

pascal comelade, danses et chants de Syldavie
podcast
 

tintin, carte postale, détournement, piratage

Hommage à Hergé. Max 1984. Sombras édiciones.

 tintin, carte postale, détournement, piratage

Anonyme. Tintin en Bosnie. Ed. Viking Design. 

tintin, carte postale, détournement, piratage 

W. Vandersteen. Tintin en el Salvador. Zap studio. barcelona. 

tintin, carte postale, détournement, piratage 

Tintin cubiste. Bournazel. Collection Influences.

tintin, carte postale, mur peint, détournement, piratage 

Rue des Partants. 1988. Photo Elisabeth Hourcade. Ed.Dorchy+Graffiti

tintin, carte postale, détournement, piratage 

Anonyme. 

tintin, carte postale, détournement, piratage

Anonyme. Sylvain, Sylvette et l'oncle de Belgique ou Tintin chez les compères.
Ed. Les trésors de la bande dessinée mystérieuse

tintin, carte postale, détournement, piratage 

Anonyme. Carte postale issue de l'album pirate Tintin en Suiza 1976.

 tintin, carte postale, détournement, piratage

Manuel Rubiales. Tintin in Barcelona. ED. La Almunia des Dona Godina Productions.

 tintin, carte postale, détournement, piratage 

Lucky Weissmuller. Que vont'ils devenir. Sinsemilia editions. 1984

 tintin, carte postale, détournement, piratage

Imagex. Cachés !. Viper. Sinsemilla editions. 1983

 tintin, carte postale, détournement, piratage

 Anonyme. Carte postale issue de l'album pirate Tintin en suiza 1976.tintin, carte postale, détournement, piratage

Efdé. Tintin en Suiza . Caramba Publicaties (belgium). 

tintin, carte postale, détournement, piratage

Posanias. Le secret de la sinsemillatintin, carte postale, détournement, piratage

© Studio Hergé. Objectif Mars. À l'occasion du 6e festival international d'aviation et d'astronautique de Méribel.

19/06/2011

Travailler tue (suite)

Je ne réussissais pas à mettre la main dessus, je les ai retrouvées en mettant un peu d'ordre à tout le fatras qui s'accumule ici et là. 10 affichettes (30 x 40 cm) de sécurité de la SNCF à ses agents ont été ajoutées à l'album En toute sécurité, une nouvelle plaque émaillée a également rejoint ses sœurs.

Le précédente note sur le sujet est ici

affiche, illustrateur, illustration, sécurité

affiche, illustrateur, illustration, sécurité

08/06/2011

Michel Bouvet à Saint-Riquier

MICHEL BOUVET, AFFICHES, EXPOSITION, ST RIQUiERPour la deuxième année Michel Bouvet réalise l’affiche du festival de musique de Saint-Riquier (Somme).
Le Musée Départemental de l’Abbaye en profite pour proposer une assez grosse exposition de ses travaux, affiches culturelles, recherches, couvertures de livres, photographies…

On nous promet, je cite : de découvrir le processus de création, d'élaboration et de réalisation de nombreuses affiches pour le théâtre, l'opéra, la musique, les expositions ou les festivals, en France comme à l'étranger. Chaque étape de travail, qu'il soit graphique ou photographique, y est ainsi développée par la présentation de nombreuses esquisses de travail, polaroids, tirages photographiques, dessins originaux...

À l'occasion de cette exposition, Michel Bouvet dévoile de nombreux travaux inédits, jamais montrés en France et à l'étranger.

L’exposition se déroule du 25  juin au 16 octobre.
Des renseignements sur le festival et sur l’expo ici

Bouvet1.jpg

MICHEL BOUVET, AFFICHES, EXPOSITION, ST RIQUiER

MICHEL BOUVET, AFFICHES, EXPOSITION, ST RIQUiER

MICHEL BOUVET, AFFICHES, EXPOSITION, ST RIQUiER

Pour faire d'une pierre deux coups, il est à noter que le bal du 13 juillet sera animé par André Minvielle que l'accès est libre et que c'est sur le parvis de l'Abbatiale.


André Minvielle avec ici Bernard Lubat à l'accordéon jouent Indifférence

01/06/2011

Michel Boujut

Michel Boujut, radio, Tardi, Carte postale
Michel Boujut est mort et se rappelle donc à mon bon souvenir.
Bon souvenir de télé c'est sûr, (elle était encore regardable), l'émission était bonne et avait su comme Le Cinéma de Minuit ou le Cinéclub s'inventer un générique hypnotique et finalement ludique fait d'extraits de films se transformant irrémédiablement en quizz personnel mais bien souvent partagé (A qui ses yeux ? C'est pas dans Alphaville ?). Le tout sur une musique de Franz Waxman qui reste encore aujourd’hui entêtante.
Mais l'émission c'était aussi la voix de Miche Boujut. Une voix off avec un timbre et un phrasé assez marquants qu'il était toujours plaisant de réentendre.
Ce fut le cas, entre autre, sur France Inter lors du feuilleton radiophonique Le Perroquet des Batignolles qu’il avait écrit avec Tardi en 1997. 

“feuilleton radiophonique”, j’ai l’impression d’être mon grand-père !

Un petit merci pour un envoi de documents et une carte postale de Jacques Tardi pour le feuilleton radiophonique michel Boujut, radio, Tardi, Carte postale

Ça ne dure qu'une minute, et c'est une promenade sur une toile  de Guy Peellaert.

14:54 Publié dans Cartes postales, Illustration, Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cartes postales, cinéma, vidéo, michel boujut |  Facebook |  Imprimer | | | | | Pin it! |

18/05/2011

Caca, yeah !

l'articho, Yassine, Chamo, illustration, illustrateurReçus dans la boîte aux lettres pas plus tard qu’hier deux numéros des cahiers de l’Articho.  J’attendais surtout le Cacahiers, c’est-à-dire le numéro 2 entièrement consacré au caca.

Au format cahier d’écolier, sur un très beau papier, avec un encart de 24 pages la publication est divisée en trois parties.

• La première "Merdes d’artistes" est un tour d’horizon, du caca dans l’art (Manzoni, Lizène, Wim Delvoye, Gilbert et Georges…), la BD, la presse et l’illustration (Vuillemin, Charb, Willem…).
• La deuxième sur 22 pages est consacrée aux illustrateurs. Illustrations pleine page (Sophie Dutertre, Moolinex, Sac Magic, Christine Hale…).
• La troisième partie est un cahier encarté de 24 pages bichromie de BD (Anouk Ricard, Yassine, Lolmede…).

Beaucoup à voir donc, et pour moi piqûre de rappel du travail de Reinhard Scheibner que je vous invite à découvrir plus précisément sur son site.

l'articho, Muzo, Yassine, Chamo, illustration, Reinhard Schneibner, illustrateur

Les Cacahiers rejoindront cette publication de Placid parue en 1983

l'articho, Muzo, Yassine, Chamo, illustration, Reinhard Schneibner, illustrateur,

 The thief of sheet. Sac Magic

l'articho, Muzo, Yassine, Chamo, illustration, Reinhard Schneibner, illustrateur,

Reinhard Scheibner.  Künstlerhaüfchen, 2001. 40 x 45 cm 

l'articho, Muzo, Yassine, Chamo, illustration, Reinhard Schneibner, illustrateur,  

Reinhard Scheibner.  Kakwüst'l, 2001. 30 x 100 cml'articho, Muzo, Yassine, Chamo, illustration, Reinhard Schneibner, illustrateur,

 Reinhard Scheibner.  Sitz-Kompostion 2001. 45 x 50 cm

l'articho, Muzo, Yassine, Chamo, illustration, Reinhard Schneibner, illustrateur,

Reinhard Scheibner. Sunny afternoon (collage), 2011. 20 x 23 cm 

Costes, l'articho, Muzo, Yassine, Chamo, illustration, Reinhard Schneibner, illustrateur,  

Ouvrage mythique car tiré à 125 exemplaires en juin 2000. Le Caca-Yoga de Jean-Louis Costes et Ann Van Der Linden 

podcast 

2456918785_1.jpgJe n'ai pu m'empêcher de mettre cet extrait de Petit Caca Noël de l'album du groupe Odeurs, Toujours plus haut (1983).
On reconnaîtra la voix de Vincent Malone pour cette chanson de séparation, difficile…

Un blog a l'air de suivre de près Odeurs et Au Bonheur des Dames, il s'appelle Odeursdegroupe. Dommage qu'il soit si difficile de s'y retrouver.

 

 

 

Eric cichaki, caca, tirage numérique

La jeune fille et la peur. Eric Cichacki. Tirage numérique. 40 x 60 cm.  

10/05/2011

Homonymies

Javier Mayoral, peinture, art singulier, illustrateurJe voulais ajouter des liens dans la rubrique on ne s’en passe plus et je me rends compte que deux des blogs que je visite souvent se nomment tous deux LOCUS SOLUS. Pour les deux la référence à Raymond Roussel et claire, leurs contenus quant à eux m’intéressent en des points bien différents.

Locus Solus 1

Le premier, que je nommerai donc Locus Solus 1 dans ma liste des liens est le blog de Javier Mayoral, espagnol, cuisinier en Californie et peintre prolifique à ses heures. Il y présente ses productions, peintures souvent faites par séries, parodies d’ex-voto, phénomènes de Barnum, visages avec insectes, catcheurs… Il utilise une palette de couleurs très personnelle, les formats sont petits. Une quinzaine de ses œuvres avait été présentée à l’exposition Qui-va-là ?et toutes avaient éveillé la curiosité des visiteurs. Pour vous faire une idée allez donc voir sur Locus Solus 1. Ses travaux sont mis en vente de façon hebdomadaire sur Ebay dans la boutique Monsterparty. Les mises à prix y sont en général aux alentours de 8 euros.

javier Mayoral, peinture, art singulier, illustrateur

Étrange, fantastique, mystère…

javier Mayoral, peinture, art singulier, illustrateur

… surréalisme, pulp, croyances…

javier Mayoral, peinture, art singulier, illustrateur

… Javier Mayoral réinvente l''imagerie populaire.

javier Mayoral, peinture, art singulier, illustrateur

Quelques peintures de Javier Mayoral, lors de l'exposition Qui-va-là ?
 

Thierry Horguelin, livres, cinéma, jazz, brocanteLocus Solus 2

Le second blog, découvert par hasard, est (je m’en aperçus ensuite) la réalisation d’une personne de ma connaissance. Nous avions correspondu lorsqu’il réalisait la revue Mandrill, et nous avions ripaillé plusieurs fois lors de sa venue à Amiens, pour quelque marathon de traduction lors du festival du film.

Il y parle des choses dont nous avions parlé, des choses que l’on se met entre les noreilles (il m’avait fait une compilation jazz formidable avec Dorothy Dandridge fondante dans I didn’t know time it was), de livres, de brocante, de listes et autres manies. S’il lit beaucoup, vous le verrez, il lui reste tout de même le temps d’écrire des histoires (La nuit sans fin), et pour ce Locus Solus 2 bien plus que des notes, des articles riches, parfois littéraires, mais toujours généreux dans le partage du savoir.

Thierry Horguelin, livres, cinéma, jazz, brocante

La femme invisible. À la mémoire de Raymond Roussel.
Huile sur toile 195 x 130 cm.Tableau peint par la machine de Louise Montalescot

thierry Horguelin, livres, cinéma, jazz, brocante

Librairie Guagga Art and Books (Cape Town)
Source : Bibliobibuli

thierry Horguelin, livres, cinéma, jazz, brocante

Dédicace de Musidora à André Breton.
(Source : catalogue de la vente André Breton, avril 2003) 

thierry Horguelin, livres, cinéma, jazz, brocante

Brocante, brocante… Clichés T. Horguelin

À noter également que Locus-Solus est disponible au format pdf sur le site Hibouc avec quelques autres textes de Marcel Schwob, Nadar, Crevel…

10/04/2011

Le Choc Excoffon

Excoffon, Typographie, graphisme, éditionOn m’a offert un bien beau livre, Roger Excoffon et la fonderie Olive. Typographe prolifique de 1945 au tout début des années 70, il œuvra chez le fondeur Olive. Est-ce sa modestie qui l’empêcha de créer une typographie à son nom comme l’avait fait avant lui, Peignot, Garamont, Baskerville… ? Si, l’on ne connaît pas son nom, et bien souvent pas le nom des typographies qu’il a créé (Chambord, Banco, Mistral, Vendôme, Choc, Diane, Calypso et Antique Olive), les traces qu’il a laissé dans nos mémoires et toujours dans nos paysages urbains nous parlent d’un autre temps.
C’est lui cette nostalgie qui me prend en regardant les photos pourtant bien contemporaines de Raymond Depardon dans son album La France de Raymond Depardon (encore un bien joli cadeau qu’on m’a fait là), ses typos présentes sur une façade de droguerie, sur l’auvent d’un café sont des marques temporelles aussi remarquables que l’architecture qui les abrite.

 



escofon2.jpg
Ici quelques exemples d'utilisation de la police Choc

excoffon, Typographie, graphisme, édition

On peut voir le livre plus en détail sur le site de pixelcréation


A noter donc que le livre est disponible aux éditions Ypsilon . qu’il a été écrit par (Sandra Chamaret, Julien Gineste, Sébastien Morlighem). Qu’il a été édité en partenariat avec L’ESAD d’Amiens

 

23/03/2011

Maudit BLU

Capture d’écran 2011-03-19 à 22.14.33.pngVoilà les plaisirs du net. Une vidéo qui plaît, l’envie d’en savoir, d’en voir plus, quelques clics et nous voilà rassasiés. Soyez curieux de ce graphiste Bolognais. Sa production sur papier a parfois la noirceur de Rémi (Verbraecken), ses peintures murales nous remettent à notre place de fourmi, quant à ses vidéos, graffitis animés ? fresques vivantes à vous de voir. Son site est riche en travaux. A vous d’être curieux. Le site de Blu


Tous crédits photos et vidéos © Blu.

 Détail de la fresque de Lima. 

 

blu, illustrateur, dessin, murs peints

blu, illustrateur, dessin, murs peints

blu, illustrateur, dessin, murs peints


Fresque animée réalisée à Buenos Aires et Baden. © Blu

17:49 Publié dans Art singulier, Illustration, Murs peints | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : art singulier, illustrateur, murs peints, street art, vidéo, blu |  Facebook |  Imprimer | | | | | Pin it! |

15/03/2011

La Bossa, Claudine et Mick

 

 

Livrecdbossa.jpg
J’avais tendance à penser, la Bossa, un petit peu ça va. Mais il y a peu l’émission Nuit Blanche sur TSF Jazz recevait Gilles Peterson, qui avec Stuart Baker, vient de faire paraître Bossa Nova and the rise of Brazilian music in the 1960s : Original Cover art. Un beau livre de 180 pages, format 31 x 31cm qui nous propose quasi à la taille réelle (les reproductions font 26cm de côté) une petite histoire de la Bossa Nova des années 60.
Ce sont les pochettes de disques qui balisent,  avec pour balises (pas forcément chronologiques) les pochettes de disques vinyls. Soul Jazz Records ne faisant rien à moitié, la sortie d’un double CD éponyme de 34 titres allait de soi. C’est ce beau coffret (acompagné d’un livret de 75 pages) qui a mis fin à mes a priori. Même si pas mal d’artistes ne m’étaient pas inconnus, le répertoire choisi ici m’a fait revenir sur mes à priori. Quelques titres sont à l’écoute sur le site de Soul Jazz Records (si ce n’est déjà fait n’hésitez pas à jeter un œil sur le reste de leur catalogue). 

bossapages.jpg

Cette "nouvelle vague" ne toucha pas que la musique, les arts graphiques en sortirent égalements plus riches.

pochettesbossa.jpg

Ici des créations de Cesar G Villela, Francisco Pereira, Mauricio

sergiomendesoK.jpg

Ue photo du groupe de Sergio Mendes en 1966 © Jim McCrary/Redferms (juste par plaisir)

Pour ce qui suit, veuillez m’excuser, mais après tout c’est bien la base line du blog, une chose en amenant une autre… un peu de digression donc

En pensant Bossa Nova, je me suis souvenu de Claudine Longet, avec sa guitare sèche dans le fantastique et très pop The Party de Blake Edwards. La Bossa Nova, ici était à la sauce Henry Mancini (Je l'adore) mais voyez et écoutez par vous-même.

Et Claudine Longet, s'avérait être la Claudine de la chanson du même nom interprétée par les Stones. Était-ce une muse, une autre Lady Jane ? Les choses étant bien faites vous pouvez d'ores et déjà cliquer pour mettre en route le morceau afin de l'écouter pendant que je vous narre cette éffarante histoire.


 

Cette Claudine au joli minois et à l’accent frenchy qui était danseuse aux Folies Bergères de Las Vegas fit chavirer le cœur du chanteur américain Andy Williams. L’idylle ne passa pas inaperçu, le crooner (pour le coup fort sirupeux) était de 19 ans son aîné. Il la fit chanter, l’invita dans ses show télé, elle tourna dans plusieurs films télés enregistra tout de même 7 albums, et trouva le temps de faire 3 enfants qui accompagnaient, même dans leur plus jeunes âge, leurs parents sur les plateaux télé afin de parfaire l’image angélique de la famille américaine. The Party, en 1968 s’inscrit à mi parcours de cette histoire d’amour. Le divorce arrive en 1975 elle a alors 33 ans. C’est le skieur Wladimir Spider Sabich, qui devient son compagnon. Pas pour longtemps, on le retrouve mort d’une balle dans l’abdomen un an plus tard dans leur maison d’Aspen. Crime ou accident ? L’affaire déchaîne les passions, Mick Jagger transforme cela en chanson, et c’est tant mieux. Elle ne fait partie d’aucun disque officiel. Je remercie donc Keith et Mick de m'avoir permis de vous la faire entendre ici.

23:32 Publié dans Illustration, Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bossanova, lp, vinyls, claudine longet, rolling stones, illustration, illustrateur |  Facebook |  Imprimer | | | | | Pin it! |