Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/06/2011

Je m'appelle Wilson

Sculpture, Somme, Picardie, art brutCe samedi, c'était brocante à Laboissière-en-Santerre (Somme). À l'écart des stands, rue de Roye, un personnage de bois interpelle. Face à la maison du propriétaire, en bordure d'un pré, trois créations disparates. Sur la gauche, ébauche d'art topiaire avec une otarie et son ballon jaune. Au centre un chalet de bois à l'agencement méticuleux, réalisé avec soin fait office d'abreuvoir pour les oiseaux. À droite un dénommé Wilson, avec une salopette d'écorce bleue sur un tronc rouge fume la pipe, un chien de jardinerie à ses côtés. Jambes et tronc sont d'un seul tenant, branches et bûches constituent le reste du corps. Curieux ensemble donc, mélangeant, art du jardinier, bricolage, et création franche.

 

 

sculpture, Somme, Picardie, art brut, picardie

sculpture, Somme, Picardie, art brut

Laboissière-en Santerre, juin 2011. Clichés L. Jacquy

Hasard du calendrier, comme l'on dit, ce même jour, je reçois le numéro de la revue Gazogène consacré à Marie Espalieu, grande créatrice d'hommes et autres créatures de bois. Le livre est largement illustré (notamment de quelques photos de Doisneau) offrant un éventail assez large de ses créations. Je regrette tout de même que l'impression offset (et ses nuances de gris) des anciens numéros ait disparu au profit de la reprographie. Vous en saurez plus sur le contenu de "L'esprit des branches" ainsi que sur les moyens de se le procurer sur le blog de Jean-Michel Chesné.

sculpture, art brut, édition, Gazogène, jea-François Maurice
Couverture du N° 32 de la revue Gazogène 

PS. Je suis sot et le regrette bien. Toutefois cela me permet de m’esclaffer franchement à la lecture d’articles “érudits” comme celui, hélas non signé, intitulé Séraphine et Marie. Mais pourquoi toujours dénier l’incomparable ?

29/05/2011

Royal de Luxe, El Xolo

Royal de Luxe, mur peint, El Xolo, NantesJe n'y étais pas et je le regrette bien. Le net permet heureusement des séances de rattrapage, le site de la ville de Nantes propose beaucoup de vidéos, mais n'hésitez pas à regarder celles, plus amateur mais plus touchantes, des Méxicains lors de la création du spectacle à Guadalajara.

La chute d'un mur, tombé du ciel, et de sa fresque à la Diego Riveira composée d'une foule de personnalités ayant un rapport avec Nantes ou le Mexique (dont vous trouverez la liste détaillée et le visuel au format pdf ici) a ouvert les hostilités. 

 

 

 

  

royal de Luxe, mur peint, El Xolo, Nantes

Regardez-la en grand. C'est un ordre !

Où l'on voit El Xolo courir.   

royal de Luxe, carte postale, Amiens, photomontage, Laurent Jacquy

Carte postale éditée en 2005 lors de la venue de Royal de Luxe et de son
Sultan des Indes à Amiens. Photomontage. L. Jacquy  

25/05/2011

Un album José Leitao

José Leitao, était déjà présent ici dans une note datée du 14 avril (voir). Aujourd'hui, pas de note, juste la création ci-contre d'un album de ses sculptures. D'autres photos viendront en allant. 

 

josé leitao, art brut, art singulier, sculpture, Fantastique

josé leitao, art brut, art singulier, sculpture, Fantastique

José Leitao, mai 2011. Cliché L. Jacquy 

 

22/05/2011

Petit paradis, tout confort

brocante, carte postale,

Trouvée ce week-end cette carte pour le 4e centenaire de Notre-Dame de Confort (dans le Finistère). 

C'est bien sûr elle qu'il faut prier pour ce qui est du mini-bar au Paradis et de la Biafine en Enfer.

21:52 Publié dans Art populaire, art modeste, Brocante, Cartes postales, Photo | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cartes postales |  Facebook |  Imprimer | | | | | Pin it! |

19/05/2011

No comment #1

Yann Paris, Nietzche, sculpture, art singulier

Nietzsche. Buste en bois. Yann Paris

10/05/2011

Homonymies

Javier Mayoral, peinture, art singulier, illustrateurJe voulais ajouter des liens dans la rubrique on ne s’en passe plus et je me rends compte que deux des blogs que je visite souvent se nomment tous deux LOCUS SOLUS. Pour les deux la référence à Raymond Roussel et claire, leurs contenus quant à eux m’intéressent en des points bien différents.

Locus Solus 1

Le premier, que je nommerai donc Locus Solus 1 dans ma liste des liens est le blog de Javier Mayoral, espagnol, cuisinier en Californie et peintre prolifique à ses heures. Il y présente ses productions, peintures souvent faites par séries, parodies d’ex-voto, phénomènes de Barnum, visages avec insectes, catcheurs… Il utilise une palette de couleurs très personnelle, les formats sont petits. Une quinzaine de ses œuvres avait été présentée à l’exposition Qui-va-là ?et toutes avaient éveillé la curiosité des visiteurs. Pour vous faire une idée allez donc voir sur Locus Solus 1. Ses travaux sont mis en vente de façon hebdomadaire sur Ebay dans la boutique Monsterparty. Les mises à prix y sont en général aux alentours de 8 euros.

javier Mayoral, peinture, art singulier, illustrateur

Étrange, fantastique, mystère…

javier Mayoral, peinture, art singulier, illustrateur

… surréalisme, pulp, croyances…

javier Mayoral, peinture, art singulier, illustrateur

… Javier Mayoral réinvente l''imagerie populaire.

javier Mayoral, peinture, art singulier, illustrateur

Quelques peintures de Javier Mayoral, lors de l'exposition Qui-va-là ?
 

Thierry Horguelin, livres, cinéma, jazz, brocanteLocus Solus 2

Le second blog, découvert par hasard, est (je m’en aperçus ensuite) la réalisation d’une personne de ma connaissance. Nous avions correspondu lorsqu’il réalisait la revue Mandrill, et nous avions ripaillé plusieurs fois lors de sa venue à Amiens, pour quelque marathon de traduction lors du festival du film.

Il y parle des choses dont nous avions parlé, des choses que l’on se met entre les noreilles (il m’avait fait une compilation jazz formidable avec Dorothy Dandridge fondante dans I didn’t know time it was), de livres, de brocante, de listes et autres manies. S’il lit beaucoup, vous le verrez, il lui reste tout de même le temps d’écrire des histoires (La nuit sans fin), et pour ce Locus Solus 2 bien plus que des notes, des articles riches, parfois littéraires, mais toujours généreux dans le partage du savoir.

Thierry Horguelin, livres, cinéma, jazz, brocante

La femme invisible. À la mémoire de Raymond Roussel.
Huile sur toile 195 x 130 cm.Tableau peint par la machine de Louise Montalescot

thierry Horguelin, livres, cinéma, jazz, brocante

Librairie Guagga Art and Books (Cape Town)
Source : Bibliobibuli

thierry Horguelin, livres, cinéma, jazz, brocante

Dédicace de Musidora à André Breton.
(Source : catalogue de la vente André Breton, avril 2003) 

thierry Horguelin, livres, cinéma, jazz, brocante

Brocante, brocante… Clichés T. Horguelin

À noter également que Locus-Solus est disponible au format pdf sur le site Hibouc avec quelques autres textes de Marcel Schwob, Nadar, Crevel…

27/04/2011

La Maison d’Alberto

Enchères, art populaire, peinture, sculptureAutant je suis incapable de rester devant une vitrine emplie de choses que je ne peux pas me payer, autant les catalogues de ventes aux enchères (mêmes inaccessibles) peuvent devenir des livres de chevet.

Le catalogue de la vente « La maison d’Alberto » par la société Pierre Bergé et Associés (disponible en pdf sur leur site, ici) mérite qu’on s’y arrête. L’éclectisme de ce collectionneur est réjouissant, et l’inventaire de cette vente est riche en surpises. On y trouve pêle-mêle , des tableaux, des masques de catch, de livres d’artistes des maillots de football, des boites d’allumettes, des luminaires, des montres Swatch, des dessins, une collection Coca-cola…

 

 

 

 

enchères, art populaire, peinture, sculpture

Masques de catch et affiches de combats.

enchères, art populaire, peinture, sculpture, dessin

Daniele Milani dit Spider. Lucha Libre, gouache sur panneau

enchères, art populaire, peinture, sculpture, dessin

Cesare Breveglieri, San Siro, 1935, mine de plomb sur papier. 

enchères, art populaire, peinture, sculpture, dessin

Pedro Fortunato, Mister B, Gouache sur papier.  

25/04/2011

week-end Pascal

Gérad Lattier, peinture, peinture naïve, art populaireAnti calotin primaire, et de naissance, je me suis acheté mon premier évangile. L’Évangile selon Saint Lattier.  Vais-je le ranger à côté du seul ouvrage "pieux" de ma bibliothèque ? La Genèse de Robert Crumb. On verra bien. 
Gérard Lattier est rare au-dessus de la Loire, il faut donc guetter donc la sortie des publications le concernant.

Comme il avait raconté sa Bête du Gévaudan en 42 tableaux, comme un peintre mais aussi comme un conteur, il nous narre ici son Évangile.

Si  l’histoire est bien connue des petits nenfants qui sont allés au catéchisme (et encore), elle l’est un peu moins par ceux qui comme moi trouvaient dans Pif Gadget ou dans Pilote un autre genre d’élévation.

Ici, c’est un peu l’Évangile en bande dessinée. Le sujet sans doute l’imposait, mais sans avoir modifié son trait naïf, les compositions semblent encore plus proches des ex-votos (décors moins chargés, oriflammes…). On se régale de son humour, de sa vision, on finirait presque par faire copain avec Jésus. Il installe son évangile non loin de lui ou de ses spectateurs, intégrant nombres d’éléments, de personnages, de lieux de son sud cévenol. Il apparaît lui-même bien souvent (entre autre en Judas dans la cène). 
Le livre fait 200 pages, format à l’Italienne 30x 27cm.
On le trouve aux éditions du Chassel - 25 rue Jean-Jaurès, 07600 Vals-les-Bains.
Renseignements : editionsduchassel@wanadoo.fr

gérad Lattier, peinture, peinture naïve, art populaire

L'évangile : la résurrection. L'Évangile selon Saint Lattier. Ed du Chassel. 2010

Gérad Lattier, peinture, peinture naïve, art populaire

L'évangile : la résurrection. L'Évangile selon Saint Lattier. Ed du Chassel. 2010

gérad Lattier, peinture, peinture naïve, art populaire

Ce monde est plein de prophètes ! Pour être prophète, il suffit de se croire inspiré par Dieu, de vouloir faire le bonheur des hommes et d'être sùr de détenir la vérité. Alors, on grimpe sur un rocher et on prophétise et les pauvres hommes couillons comme des bédigues, écoutent, croient, obéissent et marchent. 

gérard Lattier, peinture, peinture naïve, art populaire

 L'Évangile selon Saint Lattier. Ed du Chassel. 2010

Et une chose en amenant une autre, ces deux statuettes de bois, d'origine polonaise, qui m'ont rejoint il y a bien longtemps et dont je ne me lasse pas.

art singulier, art populaire, sculpture, pologne 

20/04/2011

Le village fantôme

art singulier, architecture, création spontanée, somme, Picardie, sculpture, naïfEn courant les réderies ce dimanche, un groupe de maisons haut perchées sur des tubes métalliques attire l’œil. Le terrain clos semble délaissé. Dans un coin, au sol, un tas de maisons quasi détruites laisse penser qu’un véritable village se tenait debout sur cette parcelle. Bonne idée en tout cas d’avoir placé ce village miniature à hauteur d’yeux.

Suivent quelques clichés de ce village que son créateur semble avoir déserté.

art singulier, architecture, création spontanée, somme, Picardie, sculpture, naïf
Un village comme en apesanteur. Photo L. Jacquy
art singulier, architecture, création spontanée, somme, Picardie, sculpture, naïf

art singulier, architecture, création spontanée, somme, Picardie, sculpture, naïf

art singulier, architecture, création spontanée, somme, Picardie, sculpture, naïf
Le lancement d'un plan Orsec semble inévitable. Photo L. Jacquy

art singulier, architecture, création spontanée, somme, Picardie, sculpture, naïf

art singulier, architecture, création spontanée, somme, Picardie, sculpture, naïf
Une quinzaine de maisons reste sur pied, une dizaine d'autres gît dans un coin. Photo L. Jacquy

18/04/2011

Soleil sans fin

environnement, art singulier, Quesnoy sur airaines, Monsieur goldoni, édition, insolite, sculpture, somme, picardie, Francis DavidDeux choses m’ont fait m’intéresser aux environnements spontanés et à leurs créateurs. La première fut la proximité géographique du site de Bodan Litnianski que j’ai pu voir évoluer au fil des ans. La seconde fut la parution en 1984 du livre de Francis David Guide de l’art insolite Nord/Pas-de-Calais (Éditions Herscher, Paris), Picardie. J’y découvrais pour la première fois les créations de Léon Évangélaire, Arthur Vanabelle… et de Monsieur Goldoni de Quesnoy-sur-Airaines. Ma dernière visite sur les lieux datait de 2006, la maison était devenue tristounette, seule une statue de femme à l’équilibre précaire persistait dans le jardinet.

 

 

 

 

environnement, art singulier, Quesnoy sur airaines, Monsieur goldoni, édition, insolite, sculpture, somme, picardie, Francis David
Le jardin tel qu'il apparaissait en 1984 sous l'œil de Francis David

De passage sur place comme guide du Poignard subtil, la maison répondant au nom énigmatique de "Soleil sans fin" a repris des couleurs et de nouvelles statues sont apparues. Les constructions de bois (moulin, château) ont disparu. La femme de ciment est toujours là. Son châle a changé de couleur et elle accueille le visiteur à gauche du chemin, laissant place à un barbichu aux bras grands ouverts et à un paon (absents auparavant). Les petites ornementations de mosaïque contrastent aujourd’hui avec une façade de couleur jaune.
La maison, désertée ce jour-là, n’a pu nous livrer le nom de l'heureux restaurateur. 

environnement, art singulier, Quesnoy sur airaines, Monsieur goldoni, édition, insolite, sculpture, somme, picardie, Francis David
Des panniers en mosaïque ornent la porte. Photo L. Jacquy

environnement, art singulier, Quesnoy sur airaines, Monsieur goldoni, édition, insolite, sculpture, somme, picardie, Francis David
Les décorations qui emplissaient le jardinet, sont maintenant ramassées sur la façade. Photo L. Jacquy

environnement, art singulier, Quesnoy sur airaines, Monsieur goldoni, édition, insolite, sculpture, somme, picardie, Francis David

La légère inclinaison de la statue donne un certain swing à la demoiselle. Photo L. Jacquy

environnement, art singulier, Quesnoy sur airaines, Monsieur goldoni, édition, insolite, sculpture, somme, picardie, Francis David
Les animaux ont retrouvé leurs couleurs. Photo L. Jacquy

environnement, art singulier, Quesnoy sur airaines, Monsieur goldoni, édition, insolite, sculpture, somme, picardie, Francis David

environnement, art singulier, Quesnoy sur airaines, Monsieur goldoni, édition, insolite, sculpture, somme, picardie, Francis David
Des personnages bien accueillants. Photo L. Jacquy