Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/04/2011

Nouvelles hybrides

détourée1.jpgAprès plusieurs tentatives infructueuses, les portes du garage de José Leitao se sont enfin ouvertes. J’étais ce jour-là accompagné de l’infatigable arpenteur Bruno Montpied, venu dans la Somme à la découverte de trésors dont à ne pas douter il vous fera part sur son blog Le Poignard Subtil.

C’est en bord de route, à l’Entrée d’Ailly-sur-Somme, que ce Portugais d’origine, ancien ouvrier textile, travaille le bois, depuis sa retraite forcée par la fermeture des filatures qui l’employaient.

-  Si j’avais su que je savais faire ça, j’aurais arrêté de travailler avant.

Si la découverte de ce talent de sculpteur fut une surprise pour lui, les plus de 300 sculptures entassées dans son garage le furent pour nous. Ses sources d’inspiration sont somme toute assez classiques (Néfertiti, les Égyptiennes, Toutankhamon, Jeanne d’Arc, la Joconde, la Tour Eiffel, les sirènes…) son travail quant à lui est pour moi tout à fait inédit.

C’est ici l’apparition d’étranges hybrides, égyptienne-sirène, poing combattant sur une tête égyptienne, mains de Fatima à l’œil ensanglanté, genou de Fatima ?, poings brandissant des glaives, dinosaures… Le bois de chauffe utilisé, une fois sculpté est très souvent peint de doré, ou recouvert de vernis brillant pouvant donner un aspect "kitch" à l’ensemble. Son accueil chaleureux et la brièveté de mon passage m’invitent à y retourner au plus vite. Ce sera l’occasion de présenter ici un album plus complet de ses travaux.




 

 

Un étrange assemblage où les éléments se télescopent,
main de Fatima, bras en écailles de poisson, sexe masculin et belle poitrine,
coiffe commençant en colonne dorique, sur le ventre un livre ouvert…
Tous crédits photos L. Jacquy 

 

 

 josé leitao, art brut, art singulier, sculpture, Fantastique

José Leitao présente…

josé leitao, art brut, art singulier, sculpture, Fantastique
 Difficile d'atteindre les productions plus anciennes. 

josé leitao, art brut, art singulier, sculpture, Fantastique

josé leitao, art brut, art singulier, sculpture, Fantastique

Le fameux genoux de Fatima. 

Encore lui !

yannstclaude.jpgLes Amiénois peuvent aller voir des travaux de Yann Paris, dans la vitrine du bar le Saint-Claude à l’angle de la rue Camillle Desmoulin et Gauthier de Rumilly. Ce café de quartier fort sympathique accueille plusieurs fois l’an sous le haut patronage de Dominique Grain des expos de sculptures. Que cela dure !



Cette mini exposition nous propose les bustes ou bas-reliefs de :
Daniel Johnston, Jad Fair, The Last Poets, Kraftwerk, Sly Stone, Lux Interior, Polnareff, Syd Barret, Johny Rotten.

 

 

 

 

yannstclaude2.jpg

28/03/2011

Belle Étoile

Art singulier, architecture, mur peint
La façade du31 de la rue du Docteur Eugène Richard, à l'Étoile (Somme). Clichés Laurent Jacquy

Je suis allé voir l’expo Franck Montardier à Abbeville. Las, j’ai trouvé porte close. On communique, on cartonne, on affiche mais on ne met pas les horaires. Ce sera donc pour plus tard. Au retour, passage rapide à l’Étoile, ancien village de filatures, avec ses corons en plein champs et le reste d’une façade décorée.

C’est au 31 de la rue du Docteur Eugène Richard (visible sur streetview). Dans le bas, herbage et lapins sont peints. Les fleurs et les arbres sont des bas-reliefs de ciment peints. Les animaux, oiseaux et papillons sont des sculptures peintes fixées au mur. Sur le toit du mur, un chat, un écureuil, un couple d’oiseaux et un canard, faits de ciment se promènent.

art singulier, architecture, mur peint

art singulier, architecture, mur peint

art singulier, architecture, mur peint

27/03/2011

Tarzan

tarzan, plaque émaillée,

On trouve en ce moment sur un site d’enchères, cette plaque émaillée qui m’a toujours fait furieusement envie. D’un moyen format 47,5 x 30cm, elle vante la marque Tarzanéquipement pour la chasse et l’exploration sous-marine, tout un programme. Elle réunit plusieurs qualités, son graphisme assez proche de celui des BD petit format de l’époque (Marcello?), sa composition efficace, mais elle ouvre surtout au merveilleux, à Tarzan. Déjà multi-opérationnel le voilà en plus roi des profondeurs, gare à vous les poulpes géants.
tarzan, éditionIl y a bien longtemps un ami m’a fait lire les romans, c’était à l’époque dans la collection Édition Spéciale, chez Hachette, et j’avais pu découvrir le vrai Tarzan ce que je ne saurai que trop vous conseiller. Les aventures peuvent se dérouler, pendant la préhistoire ou sous l’Empire Romain, il combat des hommes fourmis, son fils aviateur fait la guerre de 1914 au-dessus de la Somme… De quoi attirer la curiosité non ?
La dernière édition des 25 romans date de 1988 (aux nouvelles éditions Oswald), il vous faudra donc faire vide-greniers et bouquinistes.
Alors voilà, une chose en amenant une autre à voir cette plaque, mes yeux ont quitté l’écran pour s’assurer de la présence inébranlable de 2 tarzans qui me surveillent dans un coin du bureau.
 

tarzan, yann paris, sculpture

tarzan au singe , sculpture, plâtre

Ce petit plâtre (35 cm) nommé sur son socle Tarzan au Singe,
nous propose un tarzan bien jeunot qui semble accompagner un enfant à l’école.

 tarzan, yann paris, sculpture

Un Tarzan assez pudique, (il n’aime pas beaucoup qu’on le voit en maillot de bain).
Sculpture en bois de Yann Paris, en transit à la maison.


tarzan, édition, lacassinIl y a beaucoup d'ouvrages sur Tarzan, mais puisque vous êtes à courir les bouquinistes pour trouver les romans recherchez Le Tarzan de Francis Lacassin chez Henri Veyrier. C'est vraiment une bible, riche en illustrations

 

20/03/2011

Beau dimanche

architecture, art singulierSur la route qui me mène à la boulangerie, clic-clac Kodack. Pour ce minuscule balcon, qui semble plutôt avoir utilité de marquise, les cariatides ont été remplacées par deux gargouilles de la cathédrale aux airs biens inoffensifs. La Vision de street view, a été prise l'été, la glycine se régale et ne laisse paraître que des pattes maigrelettes. Si vous avez le temps, faites un tour le long de l'eau.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

architecture, art singulier

architecture, art singulier

Tout ce petit monde est protégé par un épi de faîtage aquatique.

 



17/03/2011

A cuba les ordures ont sept vies

édition, récup', inventionLa récupération est à la mode, sous prétexte d’écologie, de bons sens, des petits malins, marchands de matériel de travail manuel, vendent toutes sortes de choses afin de "customiser" ceci ou cela. C’est la récupération de loisir, des centaines de blogs en font leur sujet principal.  La récupération est devenue un hobby avouable car empreint de bonne consicence écologique.

Ce petit livret  de 64 pages et daté de juillet 1947, nous propose 85 façons de réutiliser vos vieux pneus. On est loin du passe temps. Dans cette économie d’après guerre, où l’on vit de peu, ou certains produits se font rares, c’est le système D qui prime. Ce petit fascicule offre au lecteur une bonne bouffée d’optimisme, voilà qu’avec ces deux mains, une chambre à air, et un pneu usagé il peu devenir l’artisan de sa propre richesse. La lecture de l’index des objets à réaliser a du charme et peut faire rêver : Amortisseur de balançoire, berceau de canoë, bouée, cage à bébés, lit pour chien, cueille goutte, enclume de cordonnier, enseigne, escarpolette, espadrille, fixe-hache, hamac, housse à patins, râtelier de cuisine, sac pour cric, talons pour échelles… 

Quelques unes des descriptions valent le détour, pour exemple celle de la cage à bébé (voir planche n°10) qui se termine ainsi : le prisonnier juvénile peut ainsi s’exercer à la marche sans risquer la moindre fâcheuse chute.

pl10.jpg

3 planches extraites de ce Memento Desforges. Bien utile si l'on doit monter une vache à l'étage.

 

édition, récup', invention

 

pl3.jpg

édition, récup', inventionEt si le prisonnier juvénile était devenu l’un de ces prisonniers du livre de Catherine Réchard Système P Bricolage, invention et récupération en prison.

Ce livre paru aux Éditions Alternatives en août 2002.  Ici, chaque invention est simplement décrite par son créateur. A chacun ses besoins, à chacun ses solutions. Encore une fois on est en condition de survie, et l’ingéniosité a l’air de s’en nourrir.

 

 

 

 

 

 

édition, récup', invention
Le ventilateur de Jean. Cliché : Catherine Réchard

 

édition, récup', invention
Christian et sa petite chapelle

 

édition, récup', inventionPour certains, Cuba c’est une prison au grand air, mais l’on pourrait y voir également un pays en éternel après-guerre. Ce sont encore les Éditions Alternatives qui s'intéressent au sujet avec ces Objets réinventés, la création populaire à Cuba de Pénélope de Bozzi et Ernesto Oroza).
Là le domaine est plus vaste et l’on parle d’objets transformés, mais également d’énergie, comment la produire et la conserver, de massification (une bonne idée doit servir à tous), mais aussi d’habitat, d’architecture.

 

 

 

 

 

 

 

édition, récup', invention
La lampe disco. Cliché Pénélope de Bozzi et Ernesto Oroza

cuba2.jpg
Lampes à kérosène, quinquets, coupes, bocks, lampes. Clichés Pénélope de Bozzi et Ernesto Oroza

 

11/03/2011

Les vacances du facteur cheval

cp-facteur.jpgNous avions laissé le bon facteur en vacances à Rotheneuf. Toujours prompt à aider un collègue bâtisseur, le voici cette fois-ci à Chartres.
Cette nouvelle carte photo-montage est légendée au dos : Les vacances du Facteur Cheval. En gîte à ChartresLa photo de Raymond Isidore à sa fenêtre est de Gilles Ehrmann et le photo-montage de Laurent Jacquy

ÉCHANGE
Pour obtenir ces 2 cartes postales. Il suffit de nous envoyer un portrait du Facteur Cheval (support format carte postale, technique au choix (La liberté n’ayant pas de prix faites comme bon vous semble) à :  Les Beaux Dimanches, 22 rue Bizet – 80080 Amiens. N’oubliez pas d’y joindre vos cordonnées postales. Renseignements : beauxdimanches@orange.fr
Les dessins reçus feront l'objet d'un album photo. 

Facteur Cheval, picassiette, Rotheneuf, photo-montage, carte postales,Laurent Jacquy, Cent regards pour le facteur Cheval
Les vacances du Facteur Cheval. En gîte à Chartres.

08/03/2011

Yann Paris. En avant la musique

Yann Paris

Yann Paris est rare. C'est peu de le dire, si vous n'avez pas vu son travail lors de l'exposition Qui va là ? à Amiens (cession de rattrapage sur le blog de l’expo ici), et que vous ne faites pas parti de ses proches alors aucune chance de connaître sa pourtant prolifique production. Icônes de la musiques, losers magnifiques, super héros, psychanalystes, intellectuels, nuls n’échappent à ses ciseaux à bois.

Les coups de maillets sont secs et incisifs, les morceaux de bois sont à l’avenant, ici pas de finasserie dans les détails, une gamme de couleurs pétantes vient habiller et donner vie au tout. Pour ses bas-reliefs (ici sculptures à accrocher) il agrémente parfois par une décoration faite de petits objets collés.

Je commence ici l’inventaire des sculptures de Yann Paris sous forme d’albums photos. Premier épisode : La musique


Ci-contre Yann Paris (par un beau dimanche) en visite  à La Création Franche

Yann Paris,sculpture bois, art brut, art singulier

Une vue de l'exposition Qui va Là ? Amiens 2010. Cliché l.jacquy

Yann Paris,sculpture bois,chaissac, art brut, art singulier
Bas relief, Chaissac et ses bonnes étoiles. Sculture de Yann Paris. Cliché l.jacquy

02/02/2011

Un début à tout.

Continuellement confronté au problème du rangement, du tri, du classement, ce blog sera peut-être mon défouloir. Je vais pouvoir y réunir des documents par association d’idées et non comme sur les étagères par sujet, format, éditeur… Je crois me souvenir que c’est Aragon  qui, à la question : Comment avez-vous classé les livres de votre bibliothèque ?  avait répondu : - par couleur.
La réponse m’avait laissé pantois mais beaucoup séduite. Basta les nomenclatures, chronologies et ordres alphabétiques. Viva le désordre organisé, les vacances de la logique, le tri par analogies ou sensations…

Démonstration par l’exemple et par l’image. Pourquoi en manipulant «les cahiers de Marottes et violons d’Ingres» revue de 1939 ai-je aussitôt pensé à la revue «Hey» de mars 2010 ?

La démonstration se fera par l’image.

marotte-hey.jpg

Voilà le cheminement. En cherchant une accroche à ce blog, je pensais à celle du n°1 des cahiers de Marottes et violons d’Ingres. Cette revue destinée au corps médical s’annonçait comme l’ «Organe du club médical des chercheurs et des curieux».

marottestetiere.jpg

CLUB DES CHERCHEURS ET DES CURIEUX ! 

Ça a un côté Les 6 Compagnons, curieux je le suis, chercheur de petites bêtes je peux l’être.

Et puis c’est dans cette revue que j’avais lu des articles d’Anatole Jakovsky sur les créateurs d’art Brut. Comme celui-ci sur Raymond Isidore (que je mettrai en ligne en Pdf sous peu).

jakovsky.jpg
Double page de la revue Cahiers de Marottes et Violons d'Ingres N°60 - 1962

Anatole jakovsky, dont-il sera forcément question plus tard dans ces pages avait l’air d’un joyeux drille, comme sur cette photo prise devant la le magasin de l’antiquaire Jacques Damiot (aujourd’hui enterré au cimetière de Chartres, c’est à dire au pied de la maison Picassiette, le monde est décidément très petit).

jakovsky, Jacques Damiot

Anatole Jakovsky, dont j'avais lu le livre Paris mes puces était l’ami Youki Desnos, celle-la même pour qui Foujita avait créé un tatouage en forme de sirène.

YoukijakovskyDoisneau.jpg

Youki Desnos et la sirène tatouée par Foujita. © Atelier Robert Doisneau

Et voilà, c’est cette petite sirène tatouée sur une cuisse de femme qui m’amène tout droit à la revue Hey N°3 et à ses pages consacrées aux peintures de Titine K Leu. 

Taouage2-leu.jpg

tatouages, Jakovsky
Titine K Leu. Charlie Vagner (Tatoo artist) 2001. Détails. A voir dans Hey #3