Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

inspirés du bord des routes - Page 2

  • Étoiles

    art singulier, architecture, Castel (Somme), création spontanée, somme, Picardie, sculpture, naïf- Y’a pas de mauvais outils, y’a que des mauvais ouvriers !

    En passant par Castel (Somme), je pestai contre mon appareil photo qui ne s’était pas rechargé de lui-même durant la nuit et m’avait laissé partir avec juste un dernier souffle d’énergie.
    Je fus donc Gros-Jean comme devant une fois ces 6 photos faites. Il sera donc nécessaire de retourner là-bas pour voir jusqu’où s’étend cette petite folie étoilée.

     

    art singulier, architecture, Castel (Somme), création spontanée, somme, Picardie, sculpture, naïf

    Plus d'une centaine d'étoiles de ciment colorées habillent la façade de la grange. Photo Laurent Jacquy 2011.

    art singulier, architecture, Castel (Somme), création spontanée, somme, Picardie, sculpture, naïf

    Moulage de poupées . Photo Laurent Jacquy 2011

    .art singulier, architecture, Castel (Somme), création spontanée, somme, Picardie, sculpture, naïf

    Autre composition, poupées et coquillages. Photo Laurent Jacquy 2011.art singulier, architecture, Castel (Somme), création spontanée, somme, Picardie, sculpture, naïf

     Fleur de ciment. Photo Laurent Jacquy 2011.

    art singulier, architecture, Castel (Somme), création spontanée, somme, Picardie, sculpture, naï, photo. L. Jacquyf

    Sur le balcon sculpture de ciment. Photo Laurent Jacquy 2011.

    Lien permanent Catégories : Amiens, Somme, Picardie, Architecture et bâtisseurs, Art naïf, Art populaire, art modeste, Art singulier, Sculpture 0 commentaire Imprimer Pin it!
  • Boulogne La Grasse

    cp4.jpgLes collectionneurs de cartes postales anciennes d'architectures insolites et singulières connaissent le château de Boulogne-La-Grasse (Oise), car les cartes sont nombreuses et se trouvent à bas prix.

    Les cartes montrent ce château (bâti en béton armé, en pierres et ornementé de ciment) à différentes étapes de sa construction qui s’étala de 1890 à l’orée de la guerre 14/18.

    C’est Charles Boulogne riche propriétaire terrien belge qui après avoir acheté le titre de "Comte de Boulogne"  commença la construction de l’édifice sur les ruines du précédent château.

    En 1918 il fut bombardé, là encore beaucoup de cartes postales témoignent de sa dégradation. Il ne fut que partiellement reconstruit entre les deux guerres.

    Cette note me permet la création d’un album ou vous trouverez les photos prises fin août 2011.

    La propriété est aujourd'hui en vente, faites le fond de vos poches, il en est demandé 1 500 000 € dans cette annonce.

    chateau de Boulogne la Grasse,architecture insolite, architecture singulière, anarchitecture, art brut, photos, cartes postales ancienns, laurent Jacquy 

    chateau de Boulogne la Grasse,architecture insolite, architecture singulière, anarchitecture, art brut, photos, cartes postales ancienns, laurent Jacquy

    chateau de Boulogne la Grasse,architecture insolite, architecture singulière, anarchitecture, art brut, photos, cartes postales ancienns, laurent Jacquy

    chateau de Boulogne la Grasse,architecture insolite, architecture singulière, anarchitecture, art brut, photos, cartes postales ancienns, laurent Jacquy

    DSCN7343.jpg

    chateau de Boulogne la Grasse,architecture insolite, architecture singulière, anarchitecture, art brut, photos, cartes postales ancienns, laurent Jacquy

    chateau de Boulogne la Grasse,architecture insolite, architecture singulière, anarchitecture, art brut, photos, cartes postales ancienns, laurent Jacquy

    chateau de Boulogne la Grasse,architecture insolite, architecture singulière, anarchitecture, art brut, photos, cartes postales ancienns, laurent Jacquy

    On remarque sur l'image en haut à droite, que le coffrage en béton armé
    n'est pas encore habillé de sa décoration de ciment

    chateau de Boulogne la Grasse,architecture insolite, architecture singulière, anarchitecture, art brut, photos, cartes postales ancienns, laurent Jacquy

    Le petit fils du maçon qui assura une bonne partie du chantier avec des artisans du coin a mis en ligne sa collection de cartes postales et un bref (trop bref) historique de ce chantier. Son site est ici  

    Lien permanent Catégories : Amiens, Somme, Picardie, Architecture et bâtisseurs, Art naïf, Art populaire, art modeste, Art singulier, Cartes postales, Collections, Laurent Jacquy 0 commentaire Imprimer Pin it!
  • Les pieds au mur

    carrelage ciment, architecture, façade décorée, art populaire, architecture insoliteC'est le carrelage typique que l'on trouve au sol des maisons dites "amiénoises", mais il fut largement utilisé dans toute la région. Les motifs sont extrêmement variés et méritent une note à eux seuls (elle viendra je pense)

    C'est à La Landelle dans l'Oise que j'ai croisé cette maison. Seule la façade est carrelée.

     

     

     

     

     

     

    carrelage ciment, architecture, façade décorée, art populaire, architecture insolite

    carrelage ciment, architecture, façade décorée, art populaire, architecture insolite

    carrelage ciment, architecture, façade décorée, art populaire, architecture insolite

    carrelage ciment, architecture, façade décorée, art populaire, architecture insolite

    Une façade de La Landelle, Oise. Juillet 2011. Photos L. Jacquy

    Lien permanent Catégories : Amiens, Somme, Picardie, Architecture et bâtisseurs, Art naïf, Art populaire, art modeste 0 commentaire Imprimer Pin it!
  • Je m'appelle Wilson

    Sculpture, Somme, Picardie, art brutCe samedi, c'était brocante à Laboissière-en-Santerre (Somme). À l'écart des stands, rue de Roye, un personnage de bois interpelle. Face à la maison du propriétaire, en bordure d'un pré, trois créations disparates. Sur la gauche, ébauche d'art topiaire avec une otarie et son ballon jaune. Au centre un chalet de bois à l'agencement méticuleux, réalisé avec soin fait office d'abreuvoir pour les oiseaux. À droite un dénommé Wilson, avec une salopette d'écorce bleue sur un tronc rouge fume la pipe, un chien de jardinerie à ses côtés. Jambes et tronc sont d'un seul tenant, branches et bûches constituent le reste du corps. Curieux ensemble donc, mélangeant, art du jardinier, bricolage, et création franche.

     

     

    sculpture, Somme, Picardie, art brut, picardie

    sculpture, Somme, Picardie, art brut

    Laboissière-en Santerre, juin 2011. Clichés L. Jacquy

    Hasard du calendrier, comme l'on dit, ce même jour, je reçois le numéro de la revue Gazogène consacré à Marie Espalieu, grande créatrice d'hommes et autres créatures de bois. Le livre est largement illustré (notamment de quelques photos de Doisneau) offrant un éventail assez large de ses créations. Je regrette tout de même que l'impression offset (et ses nuances de gris) des anciens numéros ait disparu au profit de la reprographie. Vous en saurez plus sur le contenu de "L'esprit des branches" ainsi que sur les moyens de se le procurer sur le blog de Jean-Michel Chesné.

    sculpture, art brut, édition, Gazogène, jea-François Maurice
    Couverture du N° 32 de la revue Gazogène 

    PS. Je suis sot et le regrette bien. Toutefois cela me permet de m’esclaffer franchement à la lecture d’articles “érudits” comme celui, hélas non signé, intitulé Séraphine et Marie. Mais pourquoi toujours dénier l’incomparable ?

    Lien permanent Catégories : Amiens, Somme, Picardie, Art naïf, Art populaire, art modeste, Art singulier, Éditions, Sculpture 0 commentaire Imprimer Pin it!
  • Le village fantôme

    art singulier, architecture, création spontanée, somme, Picardie, sculpture, naïfEn courant les réderies ce dimanche, un groupe de maisons haut perchées sur des tubes métalliques attire l’œil. Le terrain clos semble délaissé. Dans un coin, au sol, un tas de maisons quasi détruites laisse penser qu’un véritable village se tenait debout sur cette parcelle. Bonne idée en tout cas d’avoir placé ce village miniature à hauteur d’yeux.

    Suivent quelques clichés de ce village que son créateur semble avoir déserté.

    art singulier, architecture, création spontanée, somme, Picardie, sculpture, naïf
    Un village comme en apesanteur. Photo L. Jacquy
    art singulier, architecture, création spontanée, somme, Picardie, sculpture, naïf

    art singulier, architecture, création spontanée, somme, Picardie, sculpture, naïf

    art singulier, architecture, création spontanée, somme, Picardie, sculpture, naïf
    Le lancement d'un plan Orsec semble inévitable. Photo L. Jacquy

    art singulier, architecture, création spontanée, somme, Picardie, sculpture, naïf

    art singulier, architecture, création spontanée, somme, Picardie, sculpture, naïf
    Une quinzaine de maisons reste sur pied, une dizaine d'autres gît dans un coin. Photo L. Jacquy

    Lien permanent Catégories : Amiens, Somme, Picardie, Art populaire, art modeste, Art singulier, Laurent Jacquy, Récupération, Sculpture 2 commentaires Imprimer Pin it!
  • Soleil sans fin

    environnement, art singulier, Quesnoy sur airaines, Monsieur goldoni, édition, insolite, sculpture, somme, picardie, Francis DavidDeux choses m’ont fait m’intéresser aux environnements spontanés et à leurs créateurs. La première fut la proximité géographique du site de Bodan Litnianski que j’ai pu voir évoluer au fil des ans. La seconde fut la parution en 1984 du livre de Francis David Guide de l’art insolite Nord/Pas-de-Calais (Éditions Herscher, Paris), Picardie. J’y découvrais pour la première fois les créations de Léon Évangélaire, Arthur Vanabelle… et de Monsieur Goldoni de Quesnoy-sur-Airaines. Ma dernière visite sur les lieux datait de 2006, la maison était devenue tristounette, seule une statue de femme à l’équilibre précaire persistait dans le jardinet.

     

     

     

     

    environnement, art singulier, Quesnoy sur airaines, Monsieur goldoni, édition, insolite, sculpture, somme, picardie, Francis David
    Le jardin tel qu'il apparaissait en 1984 sous l'œil de Francis David

    De passage sur place comme guide du Poignard subtil, la maison répondant au nom énigmatique de "Soleil sans fin" a repris des couleurs et de nouvelles statues sont apparues. Les constructions de bois (moulin, château) ont disparu. La femme de ciment est toujours là. Son châle a changé de couleur et elle accueille le visiteur à gauche du chemin, laissant place à un barbichu aux bras grands ouverts et à un paon (absents auparavant). Les petites ornementations de mosaïque contrastent aujourd’hui avec une façade de couleur jaune.
    La maison, désertée ce jour-là, n’a pu nous livrer le nom de l'heureux restaurateur. 

    environnement, art singulier, Quesnoy sur airaines, Monsieur goldoni, édition, insolite, sculpture, somme, picardie, Francis David
    Des panniers en mosaïque ornent la porte. Photo L. Jacquy

    environnement, art singulier, Quesnoy sur airaines, Monsieur goldoni, édition, insolite, sculpture, somme, picardie, Francis David
    Les décorations qui emplissaient le jardinet, sont maintenant ramassées sur la façade. Photo L. Jacquy

    environnement, art singulier, Quesnoy sur airaines, Monsieur goldoni, édition, insolite, sculpture, somme, picardie, Francis David

    La légère inclinaison de la statue donne un certain swing à la demoiselle. Photo L. Jacquy

    environnement, art singulier, Quesnoy sur airaines, Monsieur goldoni, édition, insolite, sculpture, somme, picardie, Francis David
    Les animaux ont retrouvé leurs couleurs. Photo L. Jacquy

    environnement, art singulier, Quesnoy sur airaines, Monsieur goldoni, édition, insolite, sculpture, somme, picardie, Francis David

    environnement, art singulier, Quesnoy sur airaines, Monsieur goldoni, édition, insolite, sculpture, somme, picardie, Francis David
    Des personnages bien accueillants. Photo L. Jacquy

    Lien permanent Catégories : Amiens, Somme, Picardie, Art populaire, art modeste, Art singulier, Bodan Litnianski, Éditions, Sculpture 0 commentaire Imprimer Pin it!
  • Belle Étoile

    Art singulier, architecture, mur peint
    La façade du31 de la rue du Docteur Eugène Richard, à l'Étoile (Somme). Clichés Laurent Jacquy

    Je suis allé voir l’expo Franck Montardier à Abbeville. Las, j’ai trouvé porte close. On communique, on cartonne, on affiche mais on ne met pas les horaires. Ce sera donc pour plus tard. Au retour, passage rapide à l’Étoile, ancien village de filatures, avec ses corons en plein champs et le reste d’une façade décorée.

    C’est au 31 de la rue du Docteur Eugène Richard (visible sur streetview). Dans le bas, herbage et lapins sont peints. Les fleurs et les arbres sont des bas-reliefs de ciment peints. Les animaux, oiseaux et papillons sont des sculptures peintes fixées au mur. Sur le toit du mur, un chat, un écureuil, un couple d’oiseaux et un canard, faits de ciment se promènent.

    art singulier, architecture, mur peint

    art singulier, architecture, mur peint

    art singulier, architecture, mur peint

    Lien permanent Catégories : Amiens, Somme, Picardie, Architecture et bâtisseurs, Art populaire, art modeste, Art singulier, Murs peints, Sculpture 1 commentaire Imprimer Pin it!