Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/03/2017

Je suis malade

alfred Le petit,dessin,caricature,hopital,dessin,peintureCela fait un petit moment déjà que la fréquence des notes sur ce blog ne fait que chuter. Pas un abandon, juste une impossibilité momentanée de faire ce qui me plaît quand je le veux.
Je suis juste malade quoi ! Malade et hélas sans le talent d’Alfred Le Petit dont je viens de découvrir 10 ans après sa parution aux Éditions Alternatives des extraits de ses carnets écrits et dessinés lors de son long séjour à l’Hôtel Dieu entre 1903 et 1905 et réunis dans l’ouvrage Je suis malade.
Caricaturiste, peintre, photographe Alfred n’a pas passé son séjour alité, il a observé personnel soignant et malades et en a dressé des portraits parfois réalistes, parfois caricaturaux et toujours empathiques quand il s'agit de ses coreligionnaires. Témoignage éclairant d’un malade sur l’univers hospitalier du tout jeune XXe siècle que je ne saurais que vous conseiller.

 

alfred Le petit,dessin,caricature,hopital,dessin,peinture

Croquis de patient…

alfred Le petit,dessin,caricature,hopital,dessin,peinture

… aquarelle plus poussée d'un patient surnommé Le Breton,

alfred Le petit,dessin,caricature,hopital,dessin,peinture

ou croquis de pathologies les choix sont larges.

alfred Le petit,dessin,caricature,hopital,dessin,peinture

Toutes sortes de patients deviennent les modèles éphémères d'Alfred Le Petit

 

 

alfred Le petit,dessin,caricature,hopital,dessin,peinture

Série de visages en peau d'orange repoussée.

alfred Le petit,dessin,caricature,hopital,dessin,peinture

Un poète à l'hôpital. dessin. 1904

alfred Le petit,dessin,caricature,hopital,dessin,peinture

Alfred Le Petit, autoportrait peint sur toile, 1893.

 

Une chose en amenant une autre, Je ne suis pas bien portant chanté par un Ouvrard de 78 ans dans une forme étonnante.

01/08/2012

Travail de forçats

Art populaire,art insolite,art naif,art brut,dessin de bagnard,dessin de prisonnier,tatouagesCe sont des recherches sur Bonnot et sa bande qui m’ont amené sur le site de la Bibliothèque Zoummeroff. En fait de bibliothèque, il s’agit de la mise en ligne de la collection privée de Philippe Zoummeroff sur la justice pénale et la criminologie.
Les documents nombreux et souvent rares (photos, articles de presse…) y sont proposés en haute définition. Mon regard s'est vite porté sur les productions graphiques de détenus, bagnards et surveillants dont voici un premier aperçu.

 

Comme d'habitude les images apparaissent en grand format sur un clic.

 

Les dessins d’un bagnard qui suivent, signés LK et datés de 1929, sont des  caricatures de codétenus, que l’archiviste-collectionneur légende sur le site de leur profil pénal.

 

tatouages,tatoo,tatouage,art populaire,art insolite,art naif,art brut,dessin de bagnard,dessin de prisonnier,bibliothèque zoummeroff,collectionbibliothèque zoummeroff

Art populaire,art insolite,art naif,art brut,dessin de bagnard,dessin de prisonnier,tatouages

Art populaire,art insolite,art naif,art brut,dessin de bagnard,dessin de prisonnier,tatouages

Ici on dirait que Loustal est aux couleurs.

Art populaire,art insolite,art naif,art brut,dessin de bagnard,dessin de prisonnier,tatouages

Plus loin on découvre les cahiers de dessins d’Émile Simonet dit Fanfan, détenu à la prison Saint-Joseph de Lyon en 1930. Ils y sont reproduits dans leur intégralité.

Ici on dirait que Loustal est aux couleurs.

Ici on dirait que Loustal est aux couleurs.

Art populaire,art insolite,art naif,art brut,dessin de bagnard,dessin de prisonnier,tatouages

Art populaire,art insolite,art naif,art brut,dessin de bagnard,dessin de prisonnier,tatouages

J'ai fait un plan serré sur les tatoués des dessins qui suivent.

Art populaire,art insolite,art naif,art brut,dessin de bagnard,dessin de prisonnier,tatouages

Art populaire,art insolite,art naif,art brut,dessin de bagnard,dessin de prisonnier,tatouages

Art populaire,art insolite,art naif,art brut,dessin de bagnard,dessin de prisonnier,tatouages

Art populaire,art insolite,art naif,art brut,dessin de bagnard,dessin de prisonnier,tatouages

Les sources sont parfois plus anciennes (ici XIXe siècle) mais toujours intéressantes et surprenantes.

Art populaire,art insolite,art naif,art brut,dessin de bagnard,dessin de prisonnier,tatouages

Art populaire,art insolite,art naif,art brut,dessin de bagnard,dessin de prisonnier,tatouages

Art populaire,art insolite,art naif,art brut,dessin de bagnard,dessin de prisonnier,tatouages

02/02/2011

Un début à tout.

Continuellement confronté au problème du rangement, du tri, du classement, ce blog sera peut-être mon défouloir. Je vais pouvoir y réunir des documents par association d’idées et non comme sur les étagères par sujet, format, éditeur… Je crois me souvenir que c’est Aragon  qui, à la question : Comment avez-vous classé les livres de votre bibliothèque ?  avait répondu : - par couleur.
La réponse m’avait laissé pantois mais beaucoup séduite. Basta les nomenclatures, chronologies et ordres alphabétiques. Viva le désordre organisé, les vacances de la logique, le tri par analogies ou sensations…

Démonstration par l’exemple et par l’image. Pourquoi en manipulant «les cahiers de Marottes et violons d’Ingres» revue de 1939 ai-je aussitôt pensé à la revue «Hey» de mars 2010 ?

La démonstration se fera par l’image.

marotte-hey.jpg

Voilà le cheminement. En cherchant une accroche à ce blog, je pensais à celle du n°1 des cahiers de Marottes et violons d’Ingres. Cette revue destinée au corps médical s’annonçait comme l’ «Organe du club médical des chercheurs et des curieux».

marottestetiere.jpg

CLUB DES CHERCHEURS ET DES CURIEUX ! 

Ça a un côté Les 6 Compagnons, curieux je le suis, chercheur de petites bêtes je peux l’être.

Et puis c’est dans cette revue que j’avais lu des articles d’Anatole Jakovsky sur les créateurs d’art Brut. Comme celui-ci sur Raymond Isidore (que je mettrai en ligne en Pdf sous peu).

jakovsky.jpg
Double page de la revue Cahiers de Marottes et Violons d'Ingres N°60 - 1962

Anatole jakovsky, dont-il sera forcément question plus tard dans ces pages avait l’air d’un joyeux drille, comme sur cette photo prise devant la le magasin de l’antiquaire Jacques Damiot (aujourd’hui enterré au cimetière de Chartres, c’est à dire au pied de la maison Picassiette, le monde est décidément très petit).

jakovsky, Jacques Damiot

Anatole Jakovsky, dont j'avais lu le livre Paris mes puces était l’ami Youki Desnos, celle-la même pour qui Foujita avait créé un tatouage en forme de sirène.

YoukijakovskyDoisneau.jpg

Youki Desnos et la sirène tatouée par Foujita. © Atelier Robert Doisneau

Et voilà, c’est cette petite sirène tatouée sur une cuisse de femme qui m’amène tout droit à la revue Hey N°3 et à ses pages consacrées aux peintures de Titine K Leu. 

Taouage2-leu.jpg

tatouages, Jakovsky
Titine K Leu. Charlie Vagner (Tatoo artist) 2001. Détails. A voir dans Hey #3