Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/07/2011

Vacancier à résidence

Vacancier à résidence, ça veut dire que je ne bouge pas. Depuis plusieurs années mes vacances se passent là même où je travaille, et je travaille chez moi. Les raisons en sont multiples mais sans grand intérêt. Il est des voyageurs virtuels qui semblent fort bien se résoudre à la sédentarisation du corps. Olivier Hodasava, auteur du blog Dreamlands le sait bien, lui qui nous dit en ouverture de ce carnet de voyage : "Aux monuments, aux musées, aux chics avenues des centres-villes, je préfère les espaces de peu, de rien : les ronds-points, les zones industrielles, les zones commerciales, les chantiers, les friches, les terrains plus ou moins vagues, les quartiers populaires. Je n’ai pas pris l’avion depuis quinze ans mais j’aime l’idée du voyage – j’aime particulièrement l’idée du voyage immobile, immatériel, fictif. J’aime être là où je ne suis pas même si ma présence n’est que virtuelle. J’aime être un voyageur de chambre comme il est des toreros de salon – des types un peu ridicules, certes, mais toujours concernés et follement enthousiastes. Chaque sortie dans Google Earth, quoi qu’on puisse en penser, est pour moi une véritable aventure."

dreamlands, Olivier Hodasava, Photo, blog, site, micro édition, Ad Hoc, Tour de France

Ce carnet de voyage virtuel en est à son 388e jour aujourd’hui, et s’il est riche d’images finement choisies et cadrées (Streetview ne fait pas tout), fort d’ambiances marquées il reste très personnel et me donne envie d’aller traîner mes guêtres à mon tour, sous des cieux toujours bleus ou dans des zones où, piéton ordinaire, je ne m’aventurerais pas.

dreamlands, Olivier Hodasava, Photo, blog, site, micro édition, Ad Hoc, Tour de France, Tchernobyl
Les alentours de Tchernobyl, fraicheur et tranquillité 

dreamlands, Olivier Hodasava, Photo, blog, site, micro édition, Ad Hoc, Tour de France, Tchernobyl

Mur peint à Belfast, l'Irlande aux mille couleurs

dreamlands, Olivier Hodasava, Photo, blog, site, micro édition, Ad Hoc, Tour de France, Tchernobyl

La statue de la Liberté de Barentin, un nouveau monde

Ce blog étant bien plus que ce que j’en dis, allez y vite : Dreamlands . (Il n’y a pas besoin de visas)

La chose qui en amène une autre cette fois-ci, c’est Olivier Hodasava lui-même. Son nom me disait quelque chose et je ne savais pas quoi. Le Tour de France qui commence m’a aidé à m’en souvenir.

 Olivier Hodasava, Photo, blog, site, micro édition, Ad Hoc, Tour de France

Depuis que le Tour ne se gagne plus en juillet sur les Champs Élysées mais dans des laboratoires de contre-expertise au beau milieu de l’hiver je ne m’y intéresse plus. Je le regrette un peu, mais je garde mes souvenirs d’enfance et d’adolescence intactes et les entretiens toujours en glanant de-ci de-là figurines, porte-clefs, photos ayant trait aux Tours "de quand c’était l’bon temps".

En 1996, j’ai acheté, ce que j’appelle un livre de comptoir (petits formats, flip book, auto productions… posés près de la caisse des libraires indépendants). Celui-ci, d’un format 10 x 13 cm s’intitulait Les petits cyclistes d’Olivier Hodasava et avait tout pour me tenter, jolie couverture et pochette de cellophane qui laissait entrevoir une surprise. Je me suis régalé de cette lecture. Petits textes, souvenirs en vrac de l’auteur et de ses cyclistes de plastique, de ses jeux et de ses drames, entrecoupés de photos noir et blanc.
L’objet en main était précieux, avec une petite planche encartée, colorée à la main, tout ce que j’aime. Trop précieux à mes yeux pour rejoindre la caisse où sont rangés les cyclistes et les autres babioles il est en bonne place sur l’étagère des petits formats couverture face à moi.

Olivier Hodasava, Photo, blog, site, micro édition, Ad Hoc, Tour de France,

Internet permettant de trouver à peu près tout alors pourquoi pas ce petit livre : Les petits cyclistes. Olivier Hodasava. Éditions Ad Hoc. ISBN : 2-911619-05-6.

figurine cycliste, collection

Une curieuse figurine articulée de 12 x 8 cm, dont j'ignore l'origine. 

Autre digression, ce Walking Indurain de Fred Poulet . Album Encoré Cédé, Saravah 1996.
Vidéo issue de Taratata

 sculpture bois, camion pernod, tour de france, laurent Jacquy 

Un camion de la caravane du Tour en bois peint. Laurent Jacquy.

02/07/2011

Tout en Hammond

A l'unanimité de moi-même j'ai décidé d'ajouter la catégorie Tout en Hammond, ou l'on trouvera une vidéo avec de l'orgue Hammond. Pour commencer Brian Auger ce claviériste prodige qui fit le succès de Julie Driscol. Ici c'est en 1968 avec son groupe Trinity, et ça y va !

00:53 Publié dans Musique, Tout en Hammond, Vidéo | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : brian auger, julie driscoll, vidéo, musique |  Facebook |  Imprimer | | | | | Pin it! |

Tombeau de la variété française

Laurent Laurent, lecture, Tournidol, collectionLu récemment, Tombeau de la variété française, est une lecture conseillée parce que salutaire. On a vraiment besoin de se remettre les idées en place quant à la chanson française, et lorsqu’aujourd’hui je me surprends à fredonner des airs d’artistes que plus jeune je détestais et vomissais allègrement, je me dis que cette chanson faite au moule et bien plus vicieuse que je ne l’imaginais car elle agit aussi à retardement.
L’auteur, Laurent Laurent (dont je vous invite à visiter le site pour y découvrir d’autres facettes de son activisme) fit la joie des plateaux télé. On allait enfin dire en face à Souchon qu’il chante mou ou a Annie Cordy que "Tata Yoyo" ne serait jamais à la Pléiade. Tant d’évidences que les ronds de jambe et les baisemains des animateurs tentent de nous faire oublier. L’auteur est plus caustique que cruel et l’on sourit souvent à la lecture dont l'on sort satisfait que tant de points aient retrouvé leur "i".Si les libraires ne l’ont plus on le trouve à bas prix sur le net. Tombeau de la variété française. Laurent Laurent. Éditions Philippe Rey. Coll. Tombeau ouvert.

Tournidol, collection

Une chose en amenant une autre, ça me donne l’occasion de sortir mes Tournidol. Ces bustes de plastiques offerts par Banania et les Desserts Yabon qui servaient de centreur pour l’écoute des 45 tours. Cinq modèles existent : Hugues Auffray, Pétula Clark, Claude François, Sheila, Hervé Vilard tous bien servis dans le livre de Laurent Laurent.

tournidol, collection

tournidol, collection

00:29 Publié dans Éditions, Musique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : laurent laurent, tournidol, banania, yéyé |  Facebook |  Imprimer | | | | | Pin it! |

16/06/2011

Couteau naïf

La Haute-Normandie a du bol ! Des gens (en l’occurrence l’asso6sons) se sont mis en tête de répertorier et mettre en écoute libre toutes les productions musicales de la région des 50 dernières années. Tout cela se trouve sur un site fort bien fait (sonotheque-hn).

350 groupes ou artistes sont pour le moment référencés, dont les Roadrunners auteurs de ce Couteau Naïf en 1995.

podcast

Entre Rouen et le Havre s’est joué durant un moment un véritable derby rock, et les enfants des Dogs ou de Little Bob furent nombreux à s’essayer sur scène, sur K7 ou sur vinyles autoproduits, c’est tout cela que vous trouverez , le meilleur comme le pire.

Pour le plaisir une vidéo de Little Bob and the Blues Bastards, car le petit Bob fait en parallèle de sa tournée rock Little Bob - Time To Blast Tour, une tournée blues avec les Blues Bastards. Increvable donc.

Little Bob, Rock, Blues, musique
Little Bob vers 1977

14:07 Publié dans Musique, Web | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : asso6sons, little bob, video, musique, roadrunners |  Facebook |  Imprimer | | | | | Pin it! |

08/06/2011

Michel Bouvet à Saint-Riquier

MICHEL BOUVET, AFFICHES, EXPOSITION, ST RIQUiERPour la deuxième année Michel Bouvet réalise l’affiche du festival de musique de Saint-Riquier (Somme).
Le Musée Départemental de l’Abbaye en profite pour proposer une assez grosse exposition de ses travaux, affiches culturelles, recherches, couvertures de livres, photographies…

On nous promet, je cite : de découvrir le processus de création, d'élaboration et de réalisation de nombreuses affiches pour le théâtre, l'opéra, la musique, les expositions ou les festivals, en France comme à l'étranger. Chaque étape de travail, qu'il soit graphique ou photographique, y est ainsi développée par la présentation de nombreuses esquisses de travail, polaroids, tirages photographiques, dessins originaux...

À l'occasion de cette exposition, Michel Bouvet dévoile de nombreux travaux inédits, jamais montrés en France et à l'étranger.

L’exposition se déroule du 25  juin au 16 octobre.
Des renseignements sur le festival et sur l’expo ici

Bouvet1.jpg

MICHEL BOUVET, AFFICHES, EXPOSITION, ST RIQUiER

MICHEL BOUVET, AFFICHES, EXPOSITION, ST RIQUiER

MICHEL BOUVET, AFFICHES, EXPOSITION, ST RIQUiER

Pour faire d'une pierre deux coups, il est à noter que le bal du 13 juillet sera animé par André Minvielle que l'accès est libre et que c'est sur le parvis de l'Abbatiale.


André Minvielle avec ici Bernard Lubat à l'accordéon jouent Indifférence

01/06/2011

Michel Boujut

Michel Boujut, radio, Tardi, Carte postale
Michel Boujut est mort et se rappelle donc à mon bon souvenir.
Bon souvenir de télé c'est sûr, (elle était encore regardable), l'émission était bonne et avait su comme Le Cinéma de Minuit ou le Cinéclub s'inventer un générique hypnotique et finalement ludique fait d'extraits de films se transformant irrémédiablement en quizz personnel mais bien souvent partagé (A qui ses yeux ? C'est pas dans Alphaville ?). Le tout sur une musique de Franz Waxman qui reste encore aujourd’hui entêtante.
Mais l'émission c'était aussi la voix de Miche Boujut. Une voix off avec un timbre et un phrasé assez marquants qu'il était toujours plaisant de réentendre.
Ce fut le cas, entre autre, sur France Inter lors du feuilleton radiophonique Le Perroquet des Batignolles qu’il avait écrit avec Tardi en 1997. 

“feuilleton radiophonique”, j’ai l’impression d’être mon grand-père !

Un petit merci pour un envoi de documents et une carte postale de Jacques Tardi pour le feuilleton radiophonique michel Boujut, radio, Tardi, Carte postale

Ça ne dure qu'une minute, et c'est une promenade sur une toile  de Guy Peellaert.

14:54 Publié dans Cartes postales, Illustration, Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cartes postales, cinéma, vidéo, michel boujut |  Facebook |  Imprimer | | | | | Pin it! |

31/05/2011

Gil Scott-Heron

Gil Scott-Heron, Laurent Jacquy, Dessin, dead manJ’ai découvert Gil Scott-Heron sur le tard et d’un bloc. Toute une discographie d’un coup, c’est trop ! Plusieurs disques me sont tombés des mains (pas assez anglophone pour aprécier ? Saturation ?). D’autres sont toujours là lorsqu’il s’agit de faire des compilations ou d’emmener de la musique. (- T’as pris d’la musique ?)

Les album avec Brian Jackson (et sa flûte) ont ma préférence. (Pieces of a Man, Free Will, Winter in America, First Minute of a New Day, From South Africa to South Carolina, Bridges, Secrets).



 

 

 

 


Dead man 2011. Dessin L. Jacquy

gil Scott-Heron, Yann Paris, sculpture

Gil Scott-Heron. Sculpture de Yann Paris.

Regardez la vidéo de I’m New Here, chanson de son dernier album (2010) du même nom et craquez !

Pour presque tout découvrir,  le site d’un amateur très éclairé, ici.

10/05/2011

Homonymies

Javier Mayoral, peinture, art singulier, illustrateurJe voulais ajouter des liens dans la rubrique on ne s’en passe plus et je me rends compte que deux des blogs que je visite souvent se nomment tous deux LOCUS SOLUS. Pour les deux la référence à Raymond Roussel et claire, leurs contenus quant à eux m’intéressent en des points bien différents.

Locus Solus 1

Le premier, que je nommerai donc Locus Solus 1 dans ma liste des liens est le blog de Javier Mayoral, espagnol, cuisinier en Californie et peintre prolifique à ses heures. Il y présente ses productions, peintures souvent faites par séries, parodies d’ex-voto, phénomènes de Barnum, visages avec insectes, catcheurs… Il utilise une palette de couleurs très personnelle, les formats sont petits. Une quinzaine de ses œuvres avait été présentée à l’exposition Qui-va-là ?et toutes avaient éveillé la curiosité des visiteurs. Pour vous faire une idée allez donc voir sur Locus Solus 1. Ses travaux sont mis en vente de façon hebdomadaire sur Ebay dans la boutique Monsterparty. Les mises à prix y sont en général aux alentours de 8 euros.

javier Mayoral, peinture, art singulier, illustrateur

Étrange, fantastique, mystère…

javier Mayoral, peinture, art singulier, illustrateur

… surréalisme, pulp, croyances…

javier Mayoral, peinture, art singulier, illustrateur

… Javier Mayoral réinvente l''imagerie populaire.

javier Mayoral, peinture, art singulier, illustrateur

Quelques peintures de Javier Mayoral, lors de l'exposition Qui-va-là ?
 

Thierry Horguelin, livres, cinéma, jazz, brocanteLocus Solus 2

Le second blog, découvert par hasard, est (je m’en aperçus ensuite) la réalisation d’une personne de ma connaissance. Nous avions correspondu lorsqu’il réalisait la revue Mandrill, et nous avions ripaillé plusieurs fois lors de sa venue à Amiens, pour quelque marathon de traduction lors du festival du film.

Il y parle des choses dont nous avions parlé, des choses que l’on se met entre les noreilles (il m’avait fait une compilation jazz formidable avec Dorothy Dandridge fondante dans I didn’t know time it was), de livres, de brocante, de listes et autres manies. S’il lit beaucoup, vous le verrez, il lui reste tout de même le temps d’écrire des histoires (La nuit sans fin), et pour ce Locus Solus 2 bien plus que des notes, des articles riches, parfois littéraires, mais toujours généreux dans le partage du savoir.

Thierry Horguelin, livres, cinéma, jazz, brocante

La femme invisible. À la mémoire de Raymond Roussel.
Huile sur toile 195 x 130 cm.Tableau peint par la machine de Louise Montalescot

thierry Horguelin, livres, cinéma, jazz, brocante

Librairie Guagga Art and Books (Cape Town)
Source : Bibliobibuli

thierry Horguelin, livres, cinéma, jazz, brocante

Dédicace de Musidora à André Breton.
(Source : catalogue de la vente André Breton, avril 2003) 

thierry Horguelin, livres, cinéma, jazz, brocante

Brocante, brocante… Clichés T. Horguelin

À noter également que Locus-Solus est disponible au format pdf sur le site Hibouc avec quelques autres textes de Marcel Schwob, Nadar, Crevel…

14/04/2011

Encore lui !

yannstclaude.jpgLes Amiénois peuvent aller voir des travaux de Yann Paris, dans la vitrine du bar le Saint-Claude à l’angle de la rue Camillle Desmoulin et Gauthier de Rumilly. Ce café de quartier fort sympathique accueille plusieurs fois l’an sous le haut patronage de Dominique Grain des expos de sculptures. Que cela dure !



Cette mini exposition nous propose les bustes ou bas-reliefs de :
Daniel Johnston, Jad Fair, The Last Poets, Kraftwerk, Sly Stone, Lux Interior, Polnareff, Syd Barret, Johny Rotten.

 

 

 

 

yannstclaude2.jpg

15/03/2011

La Bossa, Claudine et Mick

 

 

Livrecdbossa.jpg
J’avais tendance à penser, la Bossa, un petit peu ça va. Mais il y a peu l’émission Nuit Blanche sur TSF Jazz recevait Gilles Peterson, qui avec Stuart Baker, vient de faire paraître Bossa Nova and the rise of Brazilian music in the 1960s : Original Cover art. Un beau livre de 180 pages, format 31 x 31cm qui nous propose quasi à la taille réelle (les reproductions font 26cm de côté) une petite histoire de la Bossa Nova des années 60.
Ce sont les pochettes de disques qui balisent,  avec pour balises (pas forcément chronologiques) les pochettes de disques vinyls. Soul Jazz Records ne faisant rien à moitié, la sortie d’un double CD éponyme de 34 titres allait de soi. C’est ce beau coffret (acompagné d’un livret de 75 pages) qui a mis fin à mes a priori. Même si pas mal d’artistes ne m’étaient pas inconnus, le répertoire choisi ici m’a fait revenir sur mes à priori. Quelques titres sont à l’écoute sur le site de Soul Jazz Records (si ce n’est déjà fait n’hésitez pas à jeter un œil sur le reste de leur catalogue). 

bossapages.jpg

Cette "nouvelle vague" ne toucha pas que la musique, les arts graphiques en sortirent égalements plus riches.

pochettesbossa.jpg

Ici des créations de Cesar G Villela, Francisco Pereira, Mauricio

sergiomendesoK.jpg

Ue photo du groupe de Sergio Mendes en 1966 © Jim McCrary/Redferms (juste par plaisir)

Pour ce qui suit, veuillez m’excuser, mais après tout c’est bien la base line du blog, une chose en amenant une autre… un peu de digression donc

En pensant Bossa Nova, je me suis souvenu de Claudine Longet, avec sa guitare sèche dans le fantastique et très pop The Party de Blake Edwards. La Bossa Nova, ici était à la sauce Henry Mancini (Je l'adore) mais voyez et écoutez par vous-même.

Et Claudine Longet, s'avérait être la Claudine de la chanson du même nom interprétée par les Stones. Était-ce une muse, une autre Lady Jane ? Les choses étant bien faites vous pouvez d'ores et déjà cliquer pour mettre en route le morceau afin de l'écouter pendant que je vous narre cette éffarante histoire.


 

Cette Claudine au joli minois et à l’accent frenchy qui était danseuse aux Folies Bergères de Las Vegas fit chavirer le cœur du chanteur américain Andy Williams. L’idylle ne passa pas inaperçu, le crooner (pour le coup fort sirupeux) était de 19 ans son aîné. Il la fit chanter, l’invita dans ses show télé, elle tourna dans plusieurs films télés enregistra tout de même 7 albums, et trouva le temps de faire 3 enfants qui accompagnaient, même dans leur plus jeunes âge, leurs parents sur les plateaux télé afin de parfaire l’image angélique de la famille américaine. The Party, en 1968 s’inscrit à mi parcours de cette histoire d’amour. Le divorce arrive en 1975 elle a alors 33 ans. C’est le skieur Wladimir Spider Sabich, qui devient son compagnon. Pas pour longtemps, on le retrouve mort d’une balle dans l’abdomen un an plus tard dans leur maison d’Aspen. Crime ou accident ? L’affaire déchaîne les passions, Mick Jagger transforme cela en chanson, et c’est tant mieux. Elle ne fait partie d’aucun disque officiel. Je remercie donc Keith et Mick de m'avoir permis de vous la faire entendre ici.

23:32 Publié dans Illustration, Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bossanova, lp, vinyls, claudine longet, rolling stones, illustration, illustrateur |  Facebook |  Imprimer | | | | | Pin it! |