Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/04/2012

De Roxie Ray à Etta James

dojocutstakefromme.jpg

Ce n’est pas souvent que je saute au plafond ou que je m’emballe. Le dernier disque de Dojo Cuts et de sa chanteuse Roxie Ray m’en donne une putain d’occasion.

Invitée de la formation australienne (qui a su s’effacer  derrière cette voix incroyablement chaude et envoûtante), Roxie Ray  enlève le morceau avec l’aide bienfaitrice de cette formation soul-funk des plus carrée. A vous de voir d’entendre…

 

Take from me
Dojo Cuts, featuring Roxie Ray.
RecordKicks 

 

Etta James, dessin,Laurent Jacquy,french outsider,portrait d'etta james,Répertoire des macchabées célèbres,la place du mort

Sur cet Roxie Ray reprend de belle manière le morceau I'd Rather go blind qu'avait si bien chanté Etta James (morte en janvier). 

Etta James. Dessin L. Jacquy




La magie (c'en est encore pour moi) d'internet me permet de glisser ici cette vidéo de l'émission BB King &friends enregistrée au Ebony Showcase Theatre de Los Angeles le 15 avril 1987 entre Etta james et Dr John. 

A voir absolument. Comme dirait Nobel c'est de la dynamite !

 

 Suit la version de Dojo Cuts et Roxie Ray

14/04/2012

Jad Fair et Daniel Johnston (suite)

Suite en images animées de la note du 9 avril

Jad Fair et son Firecracker firecracker à la Gaîté Lyrique le 8 avril 2012

et Daniel Johnston avec Life In Vain.

11:12 Publié dans Musique, Vidéo, Web | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : daniel johnston, jad fair, musique, concert, gaité lyrique, vidéo, concert live |  Facebook |  Imprimer | | | | | Pin it! |

09/04/2012

Daniel johnston et Jad Fair

Daniel Johnston, yann Paris, sculpture, Jad Fair, art singulier, art insolide, art populaireHier après-midi, à l'heure des Thé-dansant, Jad Fair et Daniel Johnston étaient en concert à la Gaîté Lyrique.
Ce fut Jad Fair pour commencer dans une première partie assez déjantée et énergique, puis Daniel Johnston où là, tout semble prêt à céder, sa voix, l’élastique de son jogging et surtout le bonhomme.
C’est sûrement la fragilité de l’ensemble associée à ce qui semble être des mélodies toutes simples qui éveillent autant d’émotions bienfaitrices.

Mais ces deux-là n’ont pas que 3 CD en commun, hyperproductifs et touches à tout, vous pouvez voir sur leur site respectif, leurs créations graphiques, papier découpé, dessins… pour Jad Fair, dessins, films, vidéos pour Daniel Johnston.

 

Daniel Johnston et Jad Fair sculpture de Yann Paris


Papier découpé, Jad Fair

Fair in the city papier découpé de Jad Fair.

papier découpé, Jad fair, art singulier, art insolite

Fair look out. papier découpé de Jad Fair.

Dessin, Daniel Johnston, dessin, illustration, art singulier, art insolite

Un petit dessin de Daniel Johnston qui a rejoint mes murs.

daniel johnston, musique, lost abd found, audio

 


podcast

The Beatles. Daniel Johnston. Album Lost and found. 2006.

 

 

 

 

 

The moods of Elvis, un abbécédaire dessiné par Jad Fair qui vient également s'ajouter à ceux déjà présents ici

Abécédaire Elvis Presley, Jad Fair et david Fair, dessin, graphisme, alphabet

22/03/2012

Érotoscope

Erotoscope, érotisme, édition, livre à système, photos, brocante

Trouvé il y a déjà quelque temps en brocante, ce livre à système (combinatoire ou à pages découpées c’est selon). On a connu cela étant enfant, un livre aux pages découpées en languettes, un élément de la page peut être associé à un ou des éléments des pages suivantes pour former un nouveau visuel. C’est également le système employé par Queneau pour ses Cent mille milliards de poèmes.

Cet Érotoscope édité en 1970 aux Éditions Marie Concorde et réalisé par Raymond Abigeo et Jean-Claude Peretz est un 38 pages à couverture cartonnée cachant une reliure à spirale métallique. Chacune d’elles est partagée en 2,3 ou 4 segments ce qui offre 26568 possibilités d’effeuiller 3 modèles du début des années 70.  Le livre est aujourd’hui intéressant par sa forme et son érotisme daté mais aussi pour la mode et les accessoires (Paco Rabane, ceintures, chaussures…). Les livres peuvent donc se bonifier en vieillissant.

Erotoscope, érotisme, édition, livre à système, photos, brocante

Erotoscope, érotisme, édition, livre à système, photos, brocante

Erotoscope, érotisme, édition, livre à système, photos, brocante

Erotoscope, érotisme, édition, livre à système, photos, brocante

Erotoscope, érotisme, édition, livre à système, photos, brocante

Erotoscope, érotisme, édition, livre à système, photos, brocante

Erotoscope, érotisme, édition, livre à système, photos, brocante

Erotoscope, érotisme, édition, livre à système, photos, brocante

Erotoscope, érotisme, édition, livre à système, photos, brocante

Erotoscope, érotisme, édition, livre à système, photos, brocante

Erotoscope, érotisme, édition, livre à système, photos, brocante

Erotoscope, érotisme, édition, livre à système, photos, brocante

Erotoscope, érotisme, édition, livre à système, photos, brocante

Érotisme encore avec cette chanson du comédien Philippe Nicaud qui après deux 25 cm sortis au début des années 60 a réalisé cet "Érotico Nicaud". Des musiques pop (à la française) accompagnent ses propres textes aux titres explicites, Une fille doit savoir tout faire de ses 10 doigts, Le jardin merveilleux, La minette de l'archiduchesse…
 

podcastCuisse nues, bottes de cuir. Philippe Nicaud. Barclay.

00:57 Publié dans Brocante, Éditions, Musique, Photo | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : livres a système, édition, brocante, érotisme, érotica |  Facebook |  Imprimer | | | | | Pin it! |

15/03/2012

Je voudrais quelque chose

Version acoustique et dominicale de la très entêtante chanson de Martin Angor Je voudrais quelque chose. Il sera sur scène ce vendredi 23 mars à La Lune des Pirates (Amiens) pour un concert assurément plus électrique et des chansons de son premier album (en écoute ici) et de son prochain CD à venir au plus vite, on le veut !

10:25 Publié dans Amiens, Somme, Picardie, Musique, Vidéo | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : martin angor, musique, vidéo, chanson, amiens |  Facebook |  Imprimer | | | | | Pin it! |

11/03/2012

Sola, tabu-tabu

Je ne sais pas grand chose sur Sola. Ce 45 tours semble être son seul disque. Édité par RCA mexique en 1973 je l'ai entendu dans l'excellente émission 12" dans l'Jazz de la radio Montréalaise CISM. Vous aurez une idée de la programmation de cette émission hebdomadaire sur leur blog ainsi que l'accès au podcast ou à l'écoute différée ici. Ces deux heures de musique hebdomadaires m'on fait découvrir un sacré paquet de groupes des années 70, de la soul Brésilienne au funk Colombien, tout peut arriver surtout quand la sélection est faite par le dénommé DJ Mendez. À vos esgourdes !
 

Sola,Tabu-tabu, musique,mexique, -EP RCA 1973

podcastSola, Tabu-tabu. RCA Mexico. 1973

23:00 Publié dans Musique, Web | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cism, 12"dans l'jazz, radio, quebec, canada, sola, musique, amérique centrale, soul, ep |  Facebook |  Imprimer | | | | | Pin it! |

04/03/2012

No death

Encore une petite place pour la mort dans ces notes.
En musique d'abord avec Mirel Wagner, d'origine éthiopienne, aujourd'hui finladaise, qui, guitare voix, sans fioriture, avec ce No Death tiré de l'album To the Bone m'a fait revoir les valeurs sur l'échelle de ma déprim (apparemment je n'avais pas mis le zéro assez bas). 

Mirel Wagner, No death. Album To the Bone, Bone-voyage Recording Company

En images ensuite avec des photos de François Robert, photographe américain d'origine suisse dont vous pouvez voir les travaux commerciaux ou artistiques ici. Je n'ai pour ma part gardé que ces clichés issus d'un ensemble appelé Stop The Violence.

François Robert, photographie, mort, ossements, stop the violence

François Robert, photographie, mort, ossements, stop the violence

François Robert, photographie, mort, ossements, stop the violence

François Robert, photographie, mort, ossements, stop the violence

François Robert, photographie, mort, ossements, stop the violence

François Robert, photographie, mort, ossements, stop the violence

François Robert, photographie, mort, ossements, stop the violence

François Robert, photographie, mort, ossements, stop the violence

François Robert, photographie, mort, ossements, stop the violence

12/02/2012

Il n'y a pas de jolies filles à droite


art naïf,art populaire,art singulier,laurent jacquy,french outsider,peinture,récupération,sculpture,margaret Thatcher, Maggie Thatcher, iron Lady, dame de fer, notre dame de ferOpportuniste que je suis, je profite de la sortie du film La dame de fer pour ressortir la mienne. Ou plutôt ce portrait de Maggie Thatcher peint sur un fer à repasser en 2005 et intitulé Notre Dame de Fer.

Ça me permet aussi de glisser le morceau de Théo Hakola, Il n'y a pas de jolies filles à droite de son album Overflow. J'continue à chercher mais moi non plus, je n'en vois pas !

theo hakola,musique

 

 

 

 


podcast

 

art naïf,art populaire,art singulier,laurent jacquy,peinture,french outsider,récupération,sculpture,margaret Thatcher, Maggie Thatcher, iron Lady, dame de fer, notre dame de fer

Margaret Thatcher, Notre Dame de Fer. Peinture sur fer à repasser. Laurent Jacquy. 2005

12/11/2011

Analgésique

Un petit malheur personnel vient de m’éloigner du blog durant une semaine. Si comme je le disais dans une note précédente, Gustavo Dudamel sait me sortir du trou, il est parfois nécessaire de rajouter à cette prescription un analgésique puissant.  Un petit air de rien, qui vous fait croire un instant que la vie qui continue est, et sera, un fabuleux conte de fée.

Ici une interprétation toute masculine par les Delta Rhythm Boys de Come Softly to me

13:44 Publié dans Musique, Vidéo | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : musique, vidéo |  Facebook |  Imprimer | | | | | Pin it! |

02/11/2011

Le Mambo c’est tellement beau

Quand j’ai le blues, la solution est Mambo.

Et quand je suis vraiment au fond du trou, c’est Mambo avec le chef Gustavo Dudamel et l’Orchestre national des jeunes Simón Bolívar du Venezuela.

Ce concert de nouvel an (2007) donné  à Caracas m’a sorti alors d’un profond coma.
Bonheur et joie communicatifs, salle et public ensemble et moi qui retrouve mes esprits. 
Ça commence par Perez Prado, ça fini par Leonard Bernstein et ça mérite un peu de volume. 

Ensuite, petit clin d'œil en forme de cadeau d'anniversaire à une amie chorégraphe et professeur de  danse qui j'espère s'y retrouvera. Mais oui il y a de l'art dans tout.

23:38 Publié dans Musique, Vidéo | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : mambo, musique, vidéo |  Facebook |  Imprimer | | | | | Pin it! |